GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Août
Samedi 20 Août
Dimanche 21 Août
Lundi 22 Août
Aujourd'hui
Mercredi 24 Août
Jeudi 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Venezuela: la hausse du prix du carburant entre en vigueur

    media Station service à Caracas avant la hausse du prix de l'essence qui entre en vigueur ce vendredi 19 février : REUTERS/Marco Bello

    Au Venezuela, le président Nicolas Maduro a présenté 17 février mercredi de nouvelles mesures économiques, comme il l’avait annoncé. A la clé notamment une modification du système de taux de change pour l'importation des produits de première nécessité. Mais ce dont tout le monde parlait dans les rues de Caracas au lendemain du discours du chef de l'Etat, c'est de l'augmentation du prix de l'essence. La mesure entrera en vigueur à partir de ce vendredi. Qu'en pensent les consommateurs ?

    avec notre corrrespondant à Caracas, Julien Gonzalez

    Un bolivar le litre ou 6 bolivars le litre selon le carburant : le prix d'1 litre est donc multiplié au minimum par 14 et au maximum par plus de 60 selon le carburant. Ou bien, dit d'une autre manière, la hausse est donc de 1400% au minimum et de plus de 6000% au maximum selon le carburant. L'augmentation paraît considérable et pourtant le Venezuela reste, malgré ces nouveaux tarifs, le pays où l'essence est la moins chère du monde. En cause : l'énorme distorsion entre la valeur officielle du bolivar et sa valeur sur le marché noir.

    « l'essence continue ici d'être très bon marché »

    Jeudi matin, veille de l'entrée en vigueur de la hausse des prix, c'était la cohue dans cette station d'essence de la capitale, Caracas : beaucoup sont venus faire leur plein pour profiter une dernière fois des anciens tarifs. Mais à en croire ces usagers, le nouveau prix à la pompe fixé dès ce vendredi ne devrait pas beaucoup contrarier les consommateurs. « C'est une bonne mesure, assure ce Vénézuélien. Ça fait plus de 14 ans que le prix de l'essence n'a pas augmenté et même plus. Même avec cette hausse, ça revient moins cher de faire le plein que d'acheter une bouteille d'eau ! Ça ne va absolument rien changer : je continuerai à donner un pourboire au pompiste». « Compte tenu du prix que cela coûte de raffiner le pétrole, cette augmentation est juste et correcte, déclare un autre consommateur. Et si on compare avec le prix aux Etats-Unis ou en Europe, l'essence continue ici d'être très bon marché. »

    L'adhésion est donc large. Même si certains soulèvent le risque d'augmentations d'autres services à venir, à cause de cette hausse du prix de l'essence. « Pour moi, cette mesure a toujours été nécessaire. Mais je crains que cette hausse ne provoque une augmentation du prix de plein de choses comme du tarif des bus et des taxis, témoigne un autre automobiliste. Y compris du transport des marchandises et de la nourriture. Je crois que nous allons être plus pauvres ».

    De son côté, le Président Nicolas Maduro a précisé que cette augmentation du prix de l'essence servira à financer les programmes sociaux dans le pays.

    Des files d'attente se sont formées dans les stations service de Caracas jeudi 18 février avant la hausse du prix de l'essance annoncée pour ce vendredi. REUTERS/Marco Bello

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.