GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Pétrolier «confisqué»: Washington dénonce la «surenchère de la violence» de l'Iran
    • Iran: les Gardiens de la révolution disent avoir «confisqué» un tanker britannique
    • Tensions entre Séoul et Tokyo: Trump se dit prêt à aider
    • Drone iranien: «Aucun doute, nous l'avons abattu» (Trump)
    • Tour de France 2019: Alaphilippe remporte le contre-la-montre et conforte son maillot jaune
    • Kosovo: le Premier ministre, accusé de crimes de guerre, annonce sa démission
    Amériques

    Etats-Unis: Apple défie le FBI sur la question de la vie privée

    media Apple redoute que ce cas crée une jurisprudence. La firme alerte sur les questions du droit de la vie privée. REUTERS/Adrees Latif

    Aux Etats-Unis, le bras de fer judiciaire autour du cryptage de données se durcit. Le ministère de la Justice a déposé un recours pour forcer Apple à aider les enquêteurs du FBI à débloquer le téléphone de l’un des auteurs de l’attentat de San Bernardino, en Californie. Apple soulève la question de ses conséquences sur la protection de la vie privée, et compte saisir la Cour d’appel.

    Frustré de ne pas pouvoir accéder aux données cryptées de certains smartphones, le FBI se tourne désormais vers la Justice. Une juge de Californie a ordonné, vendredi 19 février, à Apple de fournir une assistance technique aux enquêteurs pour accéder au téléphone mobile de Syed Farook, l’un des deux auteurs décédés de l’attentat de San Bernardino qui a fait 14 morts en décembre dernier.

    La mesure est jugée nécessaire pour le FBI : les enquêteurs cherchent en effet à déterminer des liens éventuels avec le groupe Etat islamique. Mais cette demande pose problème pour Apple. Pour cause, la création du logiciel nécessaire à l'opération permettrait d’espionner les données de centaines de millions d’utilisateurs.

    Apple s’expose à une condamnation

    Ainsi, le jugement de Californie pourrait créer une jurisprudence qui forcerait la multinationale à débloquer ses appareils à chaque fois que la justice le demanderait. Les déblocages pourraient même être requis à titre préventif. S’il refuse et qu'un attentat est perpétré, Apple s'expose à une condamnation.

    Le combat juridique s’annonce donc long et difficile. Apple a déjà obtenu le soutien de Google et compte sur une forte mobilisation des internautes et des autres géants de la Silicon Valley.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.