GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 17 Juillet
Mardi 18 Juillet
Mercredi 19 Juillet
Jeudi 20 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 22 Juillet
Dimanche 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Le président palestinien Mahmoud Abbas a annoncé vendredi un «gel des contacts» avec Israël tant que les nouvelles mesures de sécurité mises en place par l’État hébreu autour de l'esplanade des Mosquées ne seraient pas annulées.

    Dernières infos
    • Etats-Unis: la CIA a cessé son soutien à des rebelles syriens (chef des forces spéciales américaines)
    • Crise du Golfe: l'émir du Qatar se dit prêt au dialogue sous conditions
    • Etats-Unis: Sarah Sanders est la nouvelle porte-parole de la Maison Blanche (officiel)
    • Etats-Unis: Sean Spicer, porte-parole de la Maison Blanche, démissionne (NY Times)
    • Donald Trump nomme un nouveau directeur de la communication pour la Maison Blanche
    Amériques

    Cuba: la visite d'Obama ouvrira «un nouveau chapitre»

    media Raul Castro et Barack Obama à l'ouverture du Sommet des Amériques au Panama, le 10 avril 2015. REUTERS/Peru Presidency

    Dans son allocution hebdomadaire radiodiffusée, le président des Etats-Unis a expliqué son choix de se rendre à Cuba. Selon lui, ce sera l'occasion de « promouvoir les intérêts » de son pays.

    Barack Obama a estimé, ce samedi, que sa visite prévue en mars à Cuba ouvrirait « un nouveau chapitre » dans les relations avec le régime communiste et constituait le meilleur moyen de « promouvoir les intérêts » des Etats-Unis.

    « Quand Michelle et moi-même nous rendrons à La Havane le mois prochain, il s’agira de la première visite d’un président américain à Cuba depuis près de 90 ans [la dernière visite présidentielle date de 1928, avec la venue sur l'île de Calvin Coolidge]. Je suis convaincu que le meilleur moyen de faire progresser les intérêts et les valeurs des Etats-Unis, et le meilleur moyen d’aider les Cubains à améliorer leur quotidien, est de s’engager pour la normalisation des relations entre nos deux gouvernements et le renforcement des liens entre nos deux peuples », a déclaré le locataire de la Maison Blanche.

    Et d’ajouter : « Plus Cuba s’ouvrira, plus les Cubains auront accès à de nouvelles ressources et opportunités… Les progrès se font déjà sentir. Aujourd’hui, le drapeau américain flotte sur notre ambassade à La Havane. Et nos diplomates sont en contact direct avec la population cubaine. Les Etats-Unis continueront à défendre les valeurs universelles que sont la liberté d’expression, de réunion et de religion. »

    Droits de l'homme

    Le président Obama a annoncé qu’il rencontrera les acteurs de la société civile - « Des femmes et des hommes courageux qui portent les aspirations du peuple cubain » - ainsi que des entrepreneurs locaux, et a promis de ne pas omettre d'aborder les questions relatives aux droits de l'homme avec les dirigeants castristes.

     → A (RE)LIRE : Visite d'Obama à Cuba: l'occasion de parler des droits de l'homme ?

    Après l'annonce du rapprochement entre Washington et La Havane en décembre 2014, les deux pays ont rétabli leurs relations diplomatiques en juillet 2015. Le secrétaire d'Etat John Kerry s'est rendu à La Havane en août pour la réouverture de l'ambassade américaine.

    (Avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.