GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 13 Janvier
Dimanche 14 Janvier
Lundi 15 Janvier
Mardi 16 Janvier
Aujourd'hui
Jeudi 18 Janvier
Vendredi 19 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Primaire républicaine: Chris Christie, soutien de poids pour le bulldozer Trump

    media Chris Christie apporte son soutien à Donald Trump, le 26 février 2016 à Fort Worth, au Texas. Laura Buckman / AFP

    Mis à mal par son concurrent par Marco Rubio jeudi soir, lors du 10e débat républicain, l'Américain Donald Trump a reconquis l'attention des médias dès le lendemain, vendredi 26 février. Le favori de la primaire du Parti républicain a en effet obtenu le soutien d'un autre de ses rivaux, retiré pour sa part de la course à la Maison Blanche, à savoir le gouverneur du New Jersey Chris Christie.

    Avec notre correspondant à Washington,  Jean-Louis Pourtet

    Joli coup pour Donald Trump ! Le soutien de Chris Christie, considéré comme plutôt centriste, ne pouvait venir à un meilleur moment. Le débat de jeudi soir n'avait pas été le meilleur du milliardaire. Il avait dû encaisser quelques mauvais coups d'un Marco Rubio soudain transformé en « Terminator ».

    Le ralliement du gouverneur du New Jersey, qui s'était retiré de la course à l'investiture républicaine après avoir fini 6e dans le New Hampshire, donne à Donald Trump une image de respectabilité que lui refusait jusqu'à présent l'establishment du Parti républicain. Chris Christie a expliqué son choix vendredi soir :

    « Le meilleur candidat pour battre Hillary Clinton en novembre est sans le moindre doute Donald Trump. C'est un leader fort et résolu, qui va conduire le Parti républicain à la victoire en novembre en battant Hillary Clinton, ce qui est la chose la plus importante que nous puissions faire. »

    Pour Marco Rubio, c'est un coup dur. Sa belle prestation lors du débat a été éclipsée par l'annonce de Chris Christie. Il ne devra pas attendre beaucoup du « Super Tuesday » lorsque 11 Etats vont voter en même temps, mardi. Donald Trump devrait encore rafler pas mal de victoires, notamment dans le Sud.

    Mais l'Etat du Texas devrait normalement revenir à Ted Cruz. Et pour survivre, Marco Rubio devra quant à lui impérativement gagner le 15 mars prochain dans son propre Etat, la Floride. Même si, pour le moment, Donald Trump le devance largement y là-bas aussi.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.