GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 25 Juin
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
Mardi 28 Juin
Aujourd'hui
Jeudi 30 Juin
Vendredi 1 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: violences lors d'un rassemblement du Ku Klux Klan en Californie

    media La police parle avec une victime des incidents, suite à un rassemblement du Ku Klux Klan, à Anaheim, en Californie, le 27 février 2016. REUTERS/Tori Richards

    Un rassemblement du Ku Klux Klan en Californie qui s'est transformé en affrontement avec des militants anti-racistes. Cela s'est passé samedi 27 février à Anaheim, une ville située dans la grande banlieue de Los Angeles. Bilan : trois personnes blessées par arme blanche, dont une grièvement, 13 autres ont été arrêtées.

    Le Ku Klux Klan avait annoncé qu'il allait se rassembler dans un parc public de la ville d'Anaheim. Du coup, lorsque plusieurs membres de cette organisation suprématiste blanche sont arrivés sur place, ils étaient déjà attendus. A peine sortis de leur voiture, ces hommes habillés en noir et portant un drapeau confédéré ont été malmenés par des militants antiracistes. L'un des manifestants reçoit un coup de couteau. Des bagarres se déclenchent, au total 3 personnes sont blessées à l’arme blanche.

    Ces violences ont toutefois donné lieu à quelques échanges savoureux. Brian Levin, un universitaire spécialisé dans l'étude de la haine raciale, qui se trouvait sur les lieux, a protégé un dirigeant du Ku Klux Klan de la colère de la foule. « Alors, qu'est-ce que cela vous fait d'être sauvé par un juif », lui a-t-il lancé après. « Merci », a répondu William Quigg, le chef des « Loyal White Knights » de Californie. La police a arrêté 13 personnes, dont 7 manifestants anti-Ku Klux Klan.

    Biran Levin publie sur Twitter son échange avec le leader des «Loyal White Knights»

    Ce genre d'incidents est devenu rare, même à Anaheim, ancien bastion de l'organisation raciste. Aujourd'hui, la majorité des habitants sont latinos. Le Ku Klux Klan lui peut encore compter sur cinq à huit mille membres à travers les Etats-Unis.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.