GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 21 Juin
Mercredi 22 Juin
Jeudi 23 Juin
Vendredi 24 Juin
Aujourd'hui
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Mexique: un policier livre les détails macabres du meurtre de cinq jeunes

    media Un policier monte la garde devant une pancarte où sont affichés les portraits des cinq jeunes disparus mi-janvier 2016 dans l'Etat de Veracruz. ALFREDO ESTRELLA / AFP

    Presque chaque jour, le Mexique découvre son lot d'horreur. Les détails d’une nouvelle tragédie en tout point semblable à celle de la disparition des 43 étudiants d’Ayotzinapa viennent à nouveau le démontrer. Le 11 janvier dernier, cinq jeunes gens avaient disparu dans la ville de Tierra Blanca, après avoir été arrêtés par des policiers de l’Etat de Veracruz. Depuis, plus aucune nouvelle. L’un des policiers inculpés vient de confesser dans quelles circonstances macabres ces jeunes ont été assassinés et leurs restent dispersés. Ils avaient une vingtaine d’années.

    Avec notre correspondant à Mexico,  Patrick John-Buffe

    Après avoir été assassinés, leurs corps auraient été brûlés et leurs restes triturés dans un moulin à canne à sucre, avant d’être éparpillés dans un cours d’eau. Ces cinq jeunes revenaient d’une fête dans le port de Veracruz lorsque huit policiers corrompus les ont interpellés. Ils les auraient ensuite remis aux membres du cartel Jalisco Nouvelle Génération pour lequel ils travaillaient.

    Les motifs de ces assassinats restent encore inexplicables. Il se pourrait que les policiers aient soupçonné ce groupe de jeunes d'appartenir au cartel concurrent des Zetas. D’où leur enlèvement, leur assassinat et leur élimination selon un mode opératoire visant à ne pas laisser de trace. Une pratique courante des narcotrafiquants.

    → A (RE)LIRE : Etudiants disparus au Mexique: l'ancien maire de Cocula arrêté

    Un mois après leur disparition, un fragment d’os et une tache de sang sur un vêtement avaient été retrouvés dans un ranch appartenant au crime organisé. Ces éléments avaient alors permis aux autorités d’identifier deux des victimes. Mais aucune piste à ce jour des trois autres jeunes, dont une fille de 16 ans. Des recherches sont toujours en cours autour de ce ranch, où se trouveraient les restes d’au moins 25 personnes victimes de cette guerre entre les cartels de la drogue.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.