GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 22 Septembre
Vendredi 23 Septembre
Samedi 24 Septembre
Dimanche 25 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    La Colombie entre sécheresse et épidémies de zika et de méningite

    media Campagne d'information sur les symptômes d'une contamination par le virus zika sur le site du ministère colombien de la Santé. www.minsalud.gov.co

    Les cas de zika continuent d'augmenter en Amérique latine et notamment en Colombie, le deuxième pays le plus touché après le Brésil. Plus de 47 000 personnes ont déjà été contaminées dont 8 890 femmmes enceintes, selon le dernier bulletin épidémiologique. Et les autorités colombiennes considèrent que le pire de l'épidémie est encore à venir, aux mois d'avril et mai prochains. Mais le pays doit aussi affronter une épidémie de méningite et, dans le nord, des cas mortels de dénutrition ont été signalés.

    Début février, les autorités sanitaires suggéraient aux Colombiennes de ne pas tomber enceintes avant le mois de juin. Il est trop tôt pour savoir si les femmes ont répondu à l'appel mais le virus continue à sévir à basse altitude. Les moustiques transmetteurs du zika ne vivent pas à plus de 2200 mètres au-dessus du niveau de la mer. Une bonne nouvelle pour les habitants de Bogota, la capitale colombienne logée dans les Andes à 2600 mètres. Une mauvaise nouvelle en revanche pour les provinces basses, touchées par le zika, notamment la côte caraïbe et la côte Pacifique qui se sentent abandonnées des autorités sanitaires, rapporte notre correspondante à Bogota, Marie-Eve Detœuf.

    Lutter aussi contre la faim et la méningite

    Dans la Guajira, province semi-désertique du nord-est de la Colombie, la dénutrition des enfants est récurrente (ici en 2014).. © Libertad

    D'autant que le zika n'est pas le seul problème du moment. La sécheresse (dûe en partie au phénomène climatique du Niño) a favorisé l'expansion du virus tourne à la catastrophe notamment dans la région de la Guajira, dans le nord du pays où le président Santos s'est rendu début février. « La mort d'un seul enfant, de faim ou de dénutrition, est une honte pour notre pays » avait alors déclaré Juan Manuel Santos. Selon l'Institut national de la Santé colombien (INS), qui a rendu publics ces chiffres ce samedi 5 mars, 29 jeunes enfants de moins de 5 ans sont décédés, probablement de dénutrition depuis le début de l'année 2016, essentiellement dans les provinces du nord du pays.

    Par ailleurs, dans le port de Buenaventura, sur la côte Pacifique. l'état d'urgence sanitaire a été déclaré samedi en raison d'une épidémie de méningite, maladie autrement plus mortelle que le zika.

    ► à (ré)écouter : Quand les bandes armées contrôlent Buenaventura (reportage de septembre 2014)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.