GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 24 Juillet
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
Mercredi 27 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 29 Juillet
Samedi 30 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Assassinat du père Hamel: le deuxième tueur identifié, fiché "S" depuis le 29 juin
    • Barack Obama: «Nous mènerons Hillary à la victoire»
    Amériques

    Mexique: de sa prison, «El Chapo» Guzman menace de faire des révélations

    media Sécurité renforcée autour de la prison du Chapo Guzman, le pénitencier fédéral Altiplano à Almoloya de Juarez, dans la grande banlieue de Mexico, le 4 mars 2016. REUTERS/Edgard Garrido

    Au Mexique, la saga d’«El Chapo» Guzman se poursuit. Le leader du cartel de Sinaloa, capturé au début de l’année après une évasion spectaculaire et six mois de cavale, a lancé une campagne médiatique orchestrée par ses proches et ses avocats. Dans le but apparent de faire pression sur les gouvernements du Mexique et des Etats-Unis qui préparent son extradition.

    Avec notre correspondant à Mexico, Patrick John Buffe

    Joaquin Guzman a fait d’abord appel à sa femme. Celle-ci a dénoncé à travers les médias les conditions de détention de son mari et les mauvais traitements dont il est victime. La sœur d’« El Chapo » vient à son tour de se déclarer préoccupée. Et pour le faire savoir, elle s’est rendue aux portes de la prison où est incarcéré son frère et devant laquelle l’un de ses avocats vient d’entamer une grève de la faim !

    Au même moment, sa fille aînée a révélé dans une interview que son père avait financé la campagne électorale de politiciens mexicains. En échange de quoi ils auraient fermé les yeux sur ses préparatifs d’évasion. Elle a cependant précisé que la famille Guzman ne savait pas encore si elle publierait les noms des bénéficiaires. Histoire de rendre nerveux certains partis politiques.

    A travers cette campagne médiatique, « El Chapo » chercherait d’une part à obliger les autorités mexicaines à améliorer ses conditions de détention. Et d’autre part, à envoyer des signaux au gouvernement américain pour lui faire savoir qu’il serait prêt à négocier en prévision de son extradition. Et donc de faire des révélations qui pourraient s’avérer embarrassantes pour certains fonctionnaires et politiques mexicains.

    à (re)lire : Le tout puissant cartel de Sinaloa du « Chapo » Guzman

    La prison de haute sécurité d'Almoloya de Juarez où est enfermé le «Chapo» Guzman depuis janvier 2016. Il a été arrêté de nouveau le 8 janvier dernier après six mois de cavale. REUTERS/Edgard Garrido

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.