GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 23 Juin
Vendredi 24 Juin
Samedi 25 Juin
Dimanche 26 Juin
Aujourd'hui
Mardi 28 Juin
Mercredi 29 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Primaires aux Etats-Unis: Donald Trump boosté par les attaques contre lui

    media Meeting de Donald Trump à Madison, dans l'Alabama, dimanche 28 février 2016. REUTERS/Marvin Gentry

    Nouvelle soirée de primaires aux Etats-Unis dans la nuit du mardi 8 au mercredi 9 mars. Chez les démocrates, Hillary Clinton gagne très largement dans le Mississipi, au sud. Mais Bernie Sanders gagne de peu dans le Michigan, au nord. Dans le camp républicain, deux victoires haut la main pour Donald Trump dans le Mississipi et le Michigan. Trump qui, décidément, prouve que sa campagne touche les Américains.

    Avec notre correspondant à Washington, Anne-Marie Cappomaccio

    C'est une très bonne soirée pour Donald Trump après une semaine au cours de laquelle il a été la cible de toutes les attaques de ses adversaires républicains. Les nombreuses publicités négatives n'ont pas découragé ses électeurs. Au contraire.
    « Tellement de choses absolument horribles dites sur moi en une semaine, a déclaré le candidat républicain. Trente-huit millions de dollars dépensés en affreux mensonges, mais ce n'est pas grave ! Cela vous montre à quel point le public est intelligent ».

    Donald Trump montre qu'il peut gagner dans des Etats aussi différents que le Mississipi, rural et conservateur, ou le Michigan, très peuplé, et toujours pas rétabli d'une crise qui a mis l'industrie à genoux. Le candidat capitalise sur la colère des républicains envers leur parti, et envers la vie en général.

    Des électeurs qui se sentent défavorisés, et on applaudit à tout rompre mardi soir, lorsque le milliardaire, parlant de lui à la troisième personne, leur a lancé : « Trump est très riche et il n'a pas de dettes. »

    C'est une soirée qui, en revanche, ne profite pas à Ted Cruz, à l'extrême droite de l'échiquier. Le sénateur du Texas arrive même en troisième position dans le Michigan, derrière le gouverneur John Kasich, même s’il s'est imposé dans l'Idaho.

    Enfin, les résultats sont catastrophiques pour Marco Rubio, sénateur de Floride et favori de l'establishment.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.