GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 20 Juillet
Jeudi 21 Juillet
Vendredi 22 Juillet
Samedi 23 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Omar le Tchétchène a été «probablement tué», disent les Etats-Unis

    media Photo d'Omar al-Shishani à partir d'une capture d'écran d'un site jihadiste, le 29 juin 2014. AFP PHOTO / HO / Al-Itisam Media

    Un responsable du groupe Etat islamique Omar al-Shishani (Omar le Tchétchène) a été « probablement tué » dans un bombardement aérien mené par les Etats-Unis le 4 mars en Syrie.

    « Les premières évaluations indiquent qu'il a été probablement tué avec 12 autres combattants » du groupe jihadiste, selon un responsable américain. « Omar le Tchétchène », de son vrai nom Tarkhan Tayumurazovich Batirashvili, était de nationalité géorgienne, selon le Pentagone.

    Omar al-Shishani a été visé par un bombardement aérien de la coalition internationale anti-jihadiste, a indiqué mardi un responsable américain. La frappe a eu lieu « le 4 mars », dans la zone de Chaddadé, un bastion jihadiste du nord-est de la Syrie que le groupe EI venait de perdre au profit des forces locales alliées de la coalition, les Forces démocratiques syriennes, a précisé ce responsable.

    Omar al-Shishani, connu pour son épaisse barbe rousse, est considéré comme le plus haut responsable militaire du groupe EI. L'administration américaine offrait 5 millions de dollars pour des informations fiables sur lui.

    La coalition a depuis l'automne intensifié ses efforts pour éliminer des cadres du groupe Etat islamique et désorganiser les jihadistes. La prise de Chaddadé fin février a été saluée par le Pentagone comme une victoire importante sur la route de Raqa, la capitale autoproclamée du groupe EI qui est dans le collimateur de la coalition internationale menée par les Etats-Unis.

    Près de 6 000 combattants des Forces démocratiques syriennes ont participé à ces combats, selon le Pentagone. Les Forces démocratiques syriennes sont une alliance de groupes armés locaux dominée par les combattants kurdes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.