GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 21 Mai
Dimanche 22 Mai
Lundi 23 Mai
Mardi 24 Mai
Aujourd'hui
Jeudi 26 Mai
Vendredi 27 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Venezuela: l'opposition à Maduro passe à la vitesse supérieure

    media L'opposition du MUD et l'une de ses têtes de file, Lilian Tintori (2e G) épouse de Leopoldo Capriles qui est en prison, lors de leur victoire le 6 décembre 2015. REUTERS/Carlos Garcia Rawlins

    Au Venezuela, plus de trois mois après sa victoire aux législatives, l'opposition passe à la vitesse supérieure. Il faut dire que le contexte est particulièrement tendu au vu du bras de fer qui existe entre l'Assemblée nationale et le pouvoir judiciaire depuis l'investiture des nouveaux députés en janvier dernier. C'est dans ce contexte que la coalition d'opposition a dévoilé mardi 8 mars sa « feuille de route 2016 » pour changer de gouvernement : la MUD compte sur la rue, en lançant un vaste « mouvement démocratique de pression populaire », pour accentuer la pression sur le président Nicolas Maduro.

    Avec notre correspondant à Caracas, Julien Gonzalez

    Après plusieurs réunions annulées, il aura fallu attendre ce 8 mars pour que l'opposition finisse par se mettre d'accord. Jesus « Chuo » Torrealba, secrétaire général de la coalition, précise la stratégie de l'opposition qui repose sur « plusieurs mécanismes » : « Nous convoquons tout le peuple vénézuélien à se mobiliser pour : premièrement, obtenir la démission de Nicolas Maduro à son poste de président ; deuxièmement, approuver un amendement constitutionnel pour réduire la durée du mandat du président et obtenir une élection présidentielle cette année. Et troisièmement, lancer un processus pour organiser un référendum afin de révoquer le président. »

    Ce projet a été « approuvé à l'unanimité », assure le secrétaire général. Dans la situation actuelle du pays, l'opposition affirme qu'elle restera unie. « Je crois que ce serait une erreur que ce projet se convertisse en une espèce de primaires à la présidentielle, précise le député Julio Borges. Notre défi, c'est de construire un gouvernement d'unité nationale. Cela signifie que nous devons convoquer tout le pays, y compris les chavistes. Donc, nous ne pouvons pas de nouveau nous laisser aller à la tentation qui consisterait à dire qu'une personne va venir sauver le Venezuela : ça, ça n'existe pas. »

    Première mobilisation de cette « feuille de route » : samedi 12 mars pour demander à Nicolas Maduro de « renoncer » à son poste de Président.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.