GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
Jeudi 29 Septembre
Vendredi 30 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 2 Octobre
Lundi 3 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Primaires républicaines aux Etats-Unis: Ben Carson soutient Donald Trump

    media Les candidats républicains Marco Rubio, Donald Trump et Ben Carson lors du débat de Boulder, dans le Colorado, le 28 octobre 2015. REUTERS/Rick Wilking

    Donald Trump vient de rallier à lui un deuxième de ses anciens rivaux. Après le gouverneur du New Jersey, Chris Christie, il obtient le soutien du neuro-chirurgien afro-américain Ben Carson, qui s'est retiré de la course après ses mauvais résultats lors du Super Tuesday.

    Avec notre correspondant à Washington,  Jean-Louis Pourtet

    Lorsqu'il était candidat, Ben Carson n'avait pas été épargné par Donald Trump qui avait mis en doute sa religion et s'était moqué de son manque d'agressivité dans les débats. Le neuro-chirurgien, en choisissant de soutenir son ancien rival, a déclaré: « Nous avons enterré la hache de guerre ».

    Pour lui, « il y a deux différents Donald Trump. Il y a celui que vous voyez sur la scène et il y a celui qui est très cérébral et qui réfléchit aux problèmes avec sérieux. Et c'est ce Donald Trump là que vous allez commencer à voir de plus en plus. »

    Ce ralliement pourrait aider Trump à obtenir un soutien plus grand des évangéliques qui jusqu'à présent appuyaient Carson et pourraient être tentés de se tourner vers Ted Cruz. Trump continue par ailleurs de subir l'assaut de l'establishment.

    Marco Rubio, qui joue sa dernière carte mardi en Floride, vient de demander à ses supporters de ne pas voter pour lui dans l'Ohio et de soutenir à la place le gouverneur Kasich, car si les deux gagnent chacun dans leur Etat, ils priveront Trump d'un total de 165 délégués, ralentissant ainsi sa marche vers l'investiture.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.