GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 25 Juin
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
Mardi 28 Juin
Aujourd'hui
Jeudi 30 Juin
Vendredi 1 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Venezuela: l’opposition manifeste contre le président Maduro

    media Dans les rue de Caracas samedi 12 mars. L'opposition mise sur la rue pour accentuer la pression sur le président Nicolas Maduro. REUTERS/Carlos Garcia Rawlins

    Au Venezuela samedi 12 mars a eu lieu la première mobilisation de « la feuille de route 2016 » de l'opposition, dans plusieurs villes du pays mais surtout à Caracas, la capitale. Cette semaine, la coalition de l'opposition a en effet présenté sa stratégie pour faire partir Nicolas Maduro avec, à la clé, notamment l'amendement constitutionnel et le référendum pour révoquer le président. Une opposition qui mise sur la rue pour accentuer la pression sur le président Nicolas Maduro : cela faisait d'ailleurs plusieurs mois qu'elle n'avait pas manifesté dans le pays. Et malgré sa large victoire aux législatives en décembre dernier, la MUD peine depuis un certain temps à mobiliser les masses dans la rue : ils n'étaient que quelques milliers ce samedi dans le centre de la capitale pour demander la démission du président.

    Avec notre correspondant à Caracas, Julien Gonzalez

    Avec son tee-shirt demandant la libération de l'opposant Leopoldo Lopez, Alejandra ne manque aucune manifestation de l'opposition : ce samedi, elle est venue demander à Nicolas Maduro de renoncer « avant que la situation ne soit pire encore ». « C'est une opportunité que l'on te donne : Nicolas Maduro, renonce ! Renonce avant que la situation ne devienne plus chaotique qu'elle ne l'est déjà ! Aujourd'hui, nous lançons un premier signal oral, et avec cet appel, nous ne portons préjudice à personne. Nous venons lui donner une chance de réfléchir et de devenir un vrai homme politique qu'il n'a jamais été jusque-là. »

    Le départ volontaire du président est un scénario difficile à imaginer pour Ricardo. Lui a déjà la tête dans un référendum révocatoire contre Nicolas Maduro. Car c'est pour lui la seule chance de faire partir le président. « Si l'opposition a réussi à organiser un référendum révocatoire contre Hugo Chavez en 2004 alors qu'il était très populaire, note-t-il, cela sera beaucoup plus facile aujourd'hui contre Nicolas Maduro que personne n'aime. Ce n'est pas une obligation de descendre dans la rue pour se mobiliser. Le 6 décembre dernier, ça a été la même chose : l'opposition n'a pas fait campagne et la victoire aux législatives a été indiscutable. Donc je suis sûr que quand le référendum révocatoire va être activé, les gens viendront en masse pour signer puis pour voter. »

    De l'autre côté de la ville, les chavistes ont également manifesté ce samedi. Nicolas Maduro avait appelé à se mobiliser contre le décret renouvelé par Washington qualifiant le Venezuela de « menace contre la sécurité américaine ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.