GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 27 Août
Dimanche 28 Août
Lundi 29 Août
Mardi 30 Août
Aujourd'hui
Jeudi 1 Septembre
Vendredi 2 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Brésil: 3 millions de manifestants réclament la démission de Dilma Rousseff

    media Des centaines de milliers de manifestants ont défilé dans tout le pays pour réclamer le départ de la présidente brésilienne Dilma Rousseff, le 13 mars 2016. «Intervention, maintenant», peut-on lire sur cette banderole, à Sao Paulo. REUTERS/Paulo Whitaker

    Près de 3 millions de Brésiliens, selon la police, ont manifesté ce dimanche dans tout le pays pour réclamer la démission de Dilma Rousseff. La présidente brésilienne est empêtrée dans une crise politique majeure, une récession économique, et un scandale de corruption qui ne cesse de prendre de l’ampleur.

    L’opposition à la présidente brésilienne a réussi son pari : faire défiler, sous la bannière « Dehors Dilma », des centaines de milliers de Brésiliens dans toutes les grandes villes du pays, commente notre correspondant à Rio de Janeiro, François Cardona. Moins d’un an et demi après sa réélection, Dilma Rousseff, déjà menacée par une procédure de destitution, doit maintenant faire face à une vague de protestation croissante, qui appelle à sa démission. Son parti, le PT (Parti des travailleurs), est impliqué dans le scandale de corruption Petrobras, le plus important de l’histoire du pays.

    Les manifestants ont certes défilé en jaune et vert, les couleurs du Brésil, mais ils étaient nombreux aussi à porter des marionnettes, parfois hautes de plusieurs mètres de haut, représentant Dilma Rousseff et l’ancien président Lula en détenus, habillés en costumes à rayures noires et blanches. Lula, très proche de la présidente est visé par deux procédures judiciaires.

    Difficile pour Dilma Rousseff désormais d’ignorer cette vague de protestation organisée par l’opposition, la même qui soutient au Parlement la procédure de destitution qui vise la présidente. Impassible, elle a déjà annoncé son refus de démissionner. Progressivement, le Brésil s’enfonce dans une crise politique majeure, aggravée par une récession économique sans précédent.

    Plus d'un million de manifestants à Sao Paulo

    A São Paulo, la manifestation a été massive, rapporte notre correspondant sur place, Martin Bernard. Toute l'avenue Paulista, la grande artère de la ville, était occupée par les manifestants sur plus de deux kilomètres. Des familles entières, des couples avec des enfants, et même parfois leur petit chien. Des gens de tous les âges pour une cause très politique.

    La manifestation a aussi mis en évidence un contraste étonnant entre une sorte de climat bon enfant, avec ces manifestants vêtus de maillots jaunes de l'équipe de football du Brésil, sur fond de slogans très durs contre Dilma Rousseff, contre Lula, et contre la corruption.

    Des manifestants disaient également que leur drapeau « ne serait jamais rouge ». La réplique est maintenant attendue pour jeudi prochain, lorsque la gauche va tenir sa propre manifestation. Mais il sera très difficile de rassembler autant de monde que lors de ce dimanche.

    Mobilisation record à Sao Paulo 14/03/2016 - par Martin Bernard Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.