GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
Mercredi 27 Juillet
Jeudi 28 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 30 Juillet
Dimanche 31 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    «C'est avec humilité et détermination que j'accepte la désignation», a déclaré l'ancienne secrétaire d'Etat, lors d'un discours solennel à Philadelphie ce jeudi 28 juillet.

    Amériques

    Brésil: Lula en meeting à Sao Paulo sur fond de manifestations pro-Dilma

    media Ambiance des grands soirs pour Lula à Sao Paulo ce 17 mars. REUTERS/Paulo Whitaker

    Des manifestations se sont déroulées dans plus de 50 villes au Brésil vendredi soir 18 mars pour soutenir le gouvernement de Dilma Rousseff et la gauche. L’ancien président Lula, dont la nomination au gouvernement est contestée en justice, est venu clôturer le meeting de Sao Paulo.

    Avec notre correspondant à Sao Paulo, Martin Bernard

    Ambiance des grands soirs pour Lula, entré sur scène en héros sur l’avenue Paulista qui est devenue l’avenue des grandes manifestations. Jusqu’à présent, c’était l’opposition qui occupait le terrain, ainsi que les militants qui réclamaient la destitution de Dilma Rousseff et considéraient Lula comme un repris de justice.

    Lula a été nommé au gouvernement par Dilma Rousseff, mais ses adversaires affirment que l’ancien président tente de fuir la justice, et sa nomination a été suspendue. « Ils se disent sociaux-démocrates, a clamé Lula, ils disent qu’ils ont reçu une bonne formation, ils n’ont pas encore accepté le résultat des élections et cela fait plus de trois mois qu’ils mettent des bâtons dans les roues du gouvernent Dilma. »

    A l’applaudimètre, la gauche aurait rassemblé près de 300 000 manifestants selon la police, contre plus de trois millions pour les partisans de la destitution. La partie reste déséquilibrée, alors que la Chambre des députes a mis en place la commission qui doit juger Dilma Rousseff.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.