GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 22 Mai
Lundi 23 Mai
Mardi 24 Mai
Mercredi 25 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • France: levée des arrêtés de restriction d'approvisionnement en carburant dans tout le grand ouest (Préfecture)
    • Israël: le nouveau gouvernement de droite «soulève des interrogations» (département d'Etat)
    • Belgique: 4 personnes liées à des projets d'attentats terroristes inculpées (parquet)
    • Loi Travail: grève votée pour jeudi dans les 19 centrales nucléaires françaises (CGT)
    Amériques

    Brésil: démonstration de force des anti-Rousseff à São Paulo

    media Des manifestants en faveur de la démission ou de la déstitution de Dilma Rousseff ont investi l'avenue Paulista à Sao Paulo, au Brésil, le 19 mars 2016. AFP PHOTO / NELSON ALMEIDA

    A São Paulo, la grande avenue Paulista, théâtre des grandes manifestations de ces derniers jours pour et contre la présidente Dilma Rousseff, est de nouveau occupée par les opposants au régime, quelques heures seulement après le grand meeting de la gauche avec Lula. Une véritable opération pour occuper la « Paulista ».

    Avec notre correspondant à São PauloMartin Bernard

    Dès samedi matin, les manifestants anti-Dilma Rousseff étaient de retour devant le siège du patronat, sur l’avenue Paulista. Bruno Ballestrero est un jeune militant qui affirme n’appartenir à aucun parti politique.

    « Nous sommes des citoyens brésiliens. On est scandalisés, on en a marre de cette corruption, d’être volés par ce gouvernement du PT [Parti des travailleurs], s’indigne-t-il. On exige la démission ou la destitution de la présidente Dilma de manière démocratique. Et qu’on mette Lula en prison ! Le juge a déjà accumulé des preuves incontestables contre lui ! »

    En ce samedi ensoleillé, certains automobilistes klaxonnaient en signe d’approbation. Mais certains préféraient se maintenir à l’écart, comme Eduardo Silva, un jeune qui estime qu’il y a des bons arguments de part et d’autre, mais évoque un risque de radicalisation. « Oui je crois qu'il va y avoir un conflit.... Il y a déjà des gens qui ont commencé à se battre juste parce qu’ils n’étaient pas d’accord », déplore-t-il.

    A la nuit tombée, les manifestants s’apprêtaient à camper sur l’avenue Paulista. Ils ont promis de rester jusqu’à la chute de Dilma Rousseff

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.