GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 2 Décembre
Samedi 3 Décembre
Dimanche 4 Décembre
Lundi 5 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 7 Décembre
Jeudi 8 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Brésil: les députés se penchent sur le sort de Dilma Rousseff

    media Des députés sont réunis en commission spéciale pour statuer sur d'éventuelles poursuites à l'encontre de la présidente brésilienne (photo). REUTERS/Ueslei Marcelino

    Au Brésil, les députés se sont penchés ce lundi 21 mars sur la demande de destitution de la présidente, Dilma Rousseff, au coeur d'une crise politique sans précédent. Une commission spéciale, constituée de députés, est chargée de rendre un premier avis sur la destitution de la cheffe de l'Etat. Le pays est ébranlé par le scandale de corruption Petrobras et les soupçons à l'encontre de l'ancien président Lula, et de la présidente elle-même ne cessent de grandir, envenimés par les manifestations monstres de l'opposition.

    Avec notre correspondant à Rio de Janeiro, François Cardona

    Le scandale de corruption Petrobras est-il sur le point d'atteindre la présidente brésilienne ? Durant leur deuxième réunion, très attendue, les députés de la commission spéciale ont dû se pencher sur la déposition clef d'un sénateur repenti, accusé par la justice de corruption, et qui affirme pouvoir ébranler tout le pays avec ses confessions.

    Delcidio Do Amaral se surnomme lui-même, le « prophète du chaos ». La commission spéciale, indécise, a décidé de se donner 24 h pour prendre une décision, lourde de conséquence.

    L'opposition fait pression

    Le rôle des députés qui y siège est de choisir de recommander ou non des poursuites à l'encontre de la présidente brésilienne. L'opposition l'accuse d'avoir maquillé les comptes publics de 2014, l'année de sa réélection.

    Une accusation jusqu'à présent sans lien direct avec l'affaire Petrobras, qui secoue le pays avec plus de 2 milliards d'euros détournés des caisses du géant pétrolier brésilien.

    Dilma Rousseff voit le scandale se rapprocher d'elle. Alors que l'entreprise pétrolière vient d'annoncer une perte record de plus de près de 10 milliards d'euros, pour 2015. Le Brésil s'enfonce dans une crise politique sans issue, aggravée d'une crise économique sans précédent.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.