GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
Jeudi 29 Septembre
Vendredi 30 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 2 Octobre
Lundi 3 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Primaires américaines: Clinton et Trump toujours en tête, malgré des défaites

    media Les favoris de chaque camp ont remporté tous deux remporté l'Arizona. REUTERS

    Ce mardi, Hillary Clinton et Donald Trump l'ont emporté dans l'Arizona, mais ils ont aussi perdu dans d'autres Etats. L'ancienne secrétaire d'Etat s'incline ainsi face à Bernie Sanders dans l'Utah et l'Idaho tandis que le milliardaire perd, également dans l'Utah, face à Ted Cruz.

    Pas de surprise en Arizona. Selon les projections des chaînes américaines, les deux favoris de l'investiture l'ont chacun emporté face à leurs adversaires, dans cet Etat de l'ouest des Etats-Unis, où avaient lieu des primaires, ce mardi 22 mars.

    Près de la frontière mexicaine, le discours de Donald Trump a visiblement rencontré un fort écho. Il a facilement dominé le sénateur du Texas Ted Cruz et le gouverneur de l'Ohio, John Kasich. Le milliardaire raffle la totalité des 58 délégués en jeu.

    Dans l'Utah, au contraire, Ted Cruz a battu Donald Trump. Et la défaite est d'autant plus grande que le milliardaire n'obtient même pas le deuxième place, puisqu'il se fait damer le pion par John Kasich.

    Clinton perd dans l'Utah et l'Idaho

    Chez les démocrates, Hillary Clinton a battu son unique rival, le sénateur du Vermont Bernie Sanders dans l'Arizona.

    De son côté, Bernie Sanders a largement battu Hillary Clinton lors des consultations présidentielles démocrates dans les Etats de l'Utah et de l'Idaho.

    L'énorme marge de victoire attendue du sénateur dans ces deux Etats (plus de 70 %, selon des résultats partiels) devraient lui permettre d'obtenir, au total, légèrement plus de délégués - distribués à la proportionnelle - que sa rivale.

    Ainsi dans le camp démocrate, à la différence du camp républicain, l'écart entre la favorite et son challenger ne se creuse pas.

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.