GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 27 Juin
Mardi 28 Juin
Mercredi 29 Juin
Jeudi 30 Juin
Aujourd'hui
Samedi 2 Juillet
Dimanche 3 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Le président autrichien, Alexander Van der Bellen, issu du parti écologiste, avait remporté le scrutin du 22 mai dernier avec 50,3% des suffrages. Seulement 31 026 votes le séparaient de son concurrent, le candidat du FPÖ (extrême droite) Norbert Hofer. La Cour pointe des irrégularités dans le dépouillement de certains suffrages. Cette décision sans précédent, qui valide le recours déposé par le FPÖ de M. Hofer, ouvre la voie à un nouveau scrutin, sans doute à l'automne.

    Amériques

    [Diaporama] Le jour où les Rolling Stones ont enflammé La Havane

    media Le leader des Rolling Stones, Mick Jagger, sur la scène du stade Ciudad Deportiva le 25 mars 2016 à La Havane, lors du premier concert des Britanniques à Cuba. AFP PHOTO / YAMIL LAGE

    Les Rolling Stones ont soulevé vendredi 25 mars une foule d'un demi-million de personnes à La Havane, lors d’un concert gratuit qui a consacré le retour du rock dans le pays communiste dont il était autrefois banni. Retour en images sur une soirée historique.

    « The Rolling Stones ! » Voix cassées et accords saturés, les mythiques Rolling Stones ont écrit une nouvelle page d’histoire, vendredi soir à La Havane, avec un concert grandiose au stade Ciudad Deportiva.

    Plus de 500 000 personnes ont pu voir et écouter gratuitement cette bande de septuagénaires, dans un concert qui a marqué la fin de soixante ans d’interdit sur la musique en anglais.

    « Nous savons que pendant toutes ces années, cela a été difficile d’écouter nos chansons. Mais aujourd’hui on est là », a lancé Mick Jagger en espagnol, tout en remerciant Cuba pour l’héritage musical que l’île communiste lègue au reste du monde.

    Le groupe britannique a ensuite enchaîné avec deux heures et demie de concert. L’incandescent Mick Jagger a régalé un public trop longtemps privé de son déhanché si particulier. Le « show » s’est terminé avec Satisfaction, titre devenu vendredi soir le symbole d’une nouvelle liberté musicale pour les Cubains.

    L'interview de Xavier Bonnet, rédacteur en chef adjoint au magazine Rolling Stones

    Sur leur compte Twitter, les Rolling Stones remercie Cuba pour ce « show incroyable, inoubliable »

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.