GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 24 Mai
Mercredi 25 Mai
Jeudi 26 Mai
Vendredi 27 Mai
Aujourd'hui
Dimanche 29 Mai
Lundi 30 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Primaires démocrates: Sanders relève la tête mais reste derrière Clinton

    media Malgré au moins deux victoires dans les Etats de Washington et d'Alaska, l'outsider démocrate reste largement distancé par la favorite à la primaire Hillary Clinton. Reuters

    Aux Etats-Unis, dans le cadre des primaires en vue de la présidentielle, trois Etats de l'Ouest étaient invités à désigner leur candidat démocrate samedi 26 mars. Et c'est l'outsider Bernie Sanders qui a dominé la grande favorite Hillary Clinton dans ces caucus. Le « socialiste démocratique » est donné vainqueur en Alaska et dans l’Etat de Washington. Le sénateur du Vermont s'est également largement imposé à Hawaï.

    Avec notre correspondante à New York,  Marie Bourreau

    On le disait moribond et largement distancé par sa rivale démocrate Hillary Clinton pour la course à la Maison Blanche. Mais Bernie Sanders a démontré ce week-end qu’il avait encore du souffle. En remportant de très, très larges victoires dans les caucus de Washington et d’Alaska et en raflant aussi Hawaï, il empoche un peu plus de 150 délégués, et garde une chance d'être le nominé des démocrates.

    En termes de nombre de délégués obtenus, l’Alaska et Hawaï font office de petits Etats. En revanche, sa victoire dans le caucus de l'Etat de Washington est significative pour Bernie Sanders. Il était en effet capital pour lui de gagner là-bas, car avec 101 délégués obtenus à la clé, cela le remet en selle face à l'ancienne secrétaire d'Etat. Hillary Clinton avait un peu plus de 300 délégués d’avance. Bernie Sanders réduit donc l’écart.

    → A (re)lire : Bernie Sanders contraint Clinton à revoir sa copie

    Pour de nombreux analystes, les résultats du week-end sont une demi-surprise. Démographiquement, ces trois Etats de l'Ouest, jeunes, militants et à majorité blanche, sont plus favorables à M. Sanders, alors que le vote des Afro-Américains et des minorités revient largement à Hillary Clinton. Ces victoires sont insuffisantes pour rattraper Mme Clinton et faire jeu égal, et l'ancienne First Lady n'a d'ailleurs quasiment pas fait campagne dans ces Etats.

    Mais les résultats du week-end auront de quoi mettre du baume cœur des partisans du sénateur du Vermont, qui avait besoin de redonner une dynamique à sa campagne. Conscient de ce coup à jouer, Bernie Sanders avait pour sa part passé beaucoup de temps, ces trois dernières semaines, dans l’Etat de Washington. Pari gagné donc, mais l’essai risque d’être difficile à transformer dans les prochaines semaines, avec des votes dans les Etats de New York, dont Hillary Clinton est sénatrice, ainsi qu'en Pennsylvanie et dans le Maryland, qui ne lui sont pas favorables a priori.

    → Ecouter aussi : Hillary Clinton et Bernie Sanders en campagne

    Avant cette semaine, Bernie Sanders a traversé une passe difficile. Hillary Clinton a largement gagné toutes les étapes du sud des Etats-Unis, notamment en raison du vote des Afro-Americains. La presse américaine a été très critiquée, accusée même de donner le sénateur déjà perdant, et de ne pas commenter ses récents succès. Car cette semaine, Bernie Sanders a eu plusieurs autres succès avant l'Etat de Washington. Mardi, il a remporté l’Idaho et l’Utah.

    Samedi, à l’issue des résultats en Alaska et dans l'Etat de Washington, Bernie Sanders s’est adressé à ses supporters pour leur dire que la victoire était encore possible, qu’il fallait toujours y croire. Mais concrètement, les deux candidats ont sans doute analysé les chiffres. Or, ces derniers imposent désormais au sénateur de gagner très largement les prochaines primaires pour se maintenir dans la course. Une mission quasi impossible, tant Hillary Clinton est donnée largement favorite pour les votes à venir.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.