GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 20 Mai
Dimanche 21 Mai
Lundi 22 Mai
Mardi 23 Mai
Aujourd'hui
Jeudi 25 Mai
Vendredi 26 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Philippines: la loi martiale pourrait être étendue à d'autres zones du pays (Duterte)
    • Attaques jihadistes: Emmanuel Macron veut une nouvelle loi pour renforcer «la sécurité face à la menace terroriste»
    • Etat d'urgence en France: l'Elysée va demander au Parlement sa prolongation jusqu'au 1er novembre 2017
    • Attentat à Manchester: le suspect est «sans doute» passé par la Syrie (ministère français de l'Intérieur)
    • Taïwan: la justice rend une décision historique en faveur du mariage homosexuel
    • Manchester: l'auteur de l'attentat «connu» des services de sécurité (ministre britannique)
    • Philippines: un prêtre catholique a été pris en otage par des hommes armés dans le sud du pays (Eglise)
    • Castaner: «Nous souhaitons» d'autres personnalités de droite au gouvernement français après les législatives de juin
    • Economie: la Chine estime «inopportune» la baisse de sa note par Moody's (ministère)
    • Les dépouilles de quatre alpinistes découvertes dans une tente sur l'Everest (Seven Summits Trek)
    • Vatican: Donald Trump rencontre le pape François
    Amériques

    Haïti: le nouveau gouvernement face à l’immense chantier électoral

    media Enex Jean Charles, Premier ministre par intérim d'Haïti, le 28 mars 2016 à Port-au-Prince. REUTERS/Andres Martinez Casares

    Plus d'un mois et demi après l'installation d'un président provisoire, Haïti dispose enfin d'un nouveau gouvernement, avec quinze ministres dont trois femmes seulement. C'est un pas de plus vers la sortie de la crise politique dans laquelle le pays est plongé car le processus électoral, suspendu depuis le mois de janvier, va pouvoir reprendre. Mais cette mission est loin d'être une formalité et il est impossible que le pouvoir exécutif parvienne à l'accomplir sur le mois et demi de mandat qu'il lui reste.

    Avec notre correspondante à Port-au-Prince, Amélie Baron

    Organiser les scrutins en souffrance, c'est-à-dire les élections locales, les législatives partielles et le second tour de la présidentielle, c'est l'objectif du gouvernement d'Enex Jean-Charles qui doit dans le même temps répondre aux urgences humanitaires que subit la population.

    Le nouveau Premier ministre n'a pu qu'admettre la difficulté de cette mission. « Nous ne doutons nullement de l’ampleur des tâches à accomplir par un gouvernement dont l’action s’inscrit dans une perspective à court terme, assume Enex Jean Charles au micro de RFI. La contribution attendue de tous les secteurs de la vie nationale nous permettra de trouver une issue favorable à cette situation exceptionnelle que traverse notre pays actuellement. »

    Mission impossible

    Sans surprise, le nouveau Premier ministre appelle donc à l'unité au sein de la classe politique. Et également sans surprise, il s'est gardé de dire qu'il est techniquement impossible de finir le processus électoral d'ici la fin du mandat du président provisoire au mois de mai.

    Une réalité que tous les acteurs de la vie politique connaissent, mais que personne au pouvoir n'ose encore évoquer publiquement.

     → A SAVOIR : En Haïti, RFI lance un nouveau magazine culturel en français et en créole

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.