GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Colombie: des dizaines d'arrestations de membres du puissant Clan Usuga

    media Au moins 39 membres du Clan Usuga, principal gang de Colombie, ont été arrêtés dans différentes régions du pays. AFP/Luis Robayo

    Au moins 39 membres d'un des plus puissants groupes criminels colombiens, le Clan Usuga, ont été arrêtés ces deux derniers jours. C'est ce qu'a annoncé le président Juan Manuel Santos. Une trentaine d'opérations simultanées ont aussi permis la saisie d'armes. Le Clan Usuga est responsable de l'envoi de plusieurs tonnes de cocaïne vers l'Amérique centrale et les Etats-Unis, un gang réputé aussi pour la terreur qu'il inspire dans les territoires qu'il contrôle. Ces bandes criminelles mettent en péril les processus de paix en cours.

    Le Clan Usuga sévit dans la région de l'Uraba au nord-ouest du pays. Le groupe créé en 2006, après le plan de démobilisation des paramilitaires sous la présidence d'Alvaro Uribe, est formé d'anciens paramilitaires qui se sont réarmés. Sous le nom des « Urabeños », ils ont pris le contrôle de la région frontalière du Panama pour leur lucratif trafic de cocaïne.

    Mais depuis huit mois, l'opération Agamemnon par les forces armées colombiennes fait tomber des cellules et des chefs. En réaction, la semaine dernière, le Clan Usuga, qui se fait désormais appeler Autodéfenses gaitanistes de Colombie (AGC), a décrété une « grève armée », en distribuant des tracts faisant régner la terreur dans une quarantaine de municipalités. Bilan : six personnes tuées, dont un commerçant et cinq membres des forces de l'ordre.

    Ces bandes criminelles organisées, comme le Clan Usuga, qu'on appelle les « BaCrim », bâtissent leur fortune sur le trafic de drogue, les mines illégales, les extorsions ou les enlèvements.

    Ces « BaCrim » sont un sérieux défi aux processus de paix avec les guérillas des FARC et de l'ELN. Elles sont responsables de dizaines d'assassinats de dirigeants syndicaux, sociaux et paysans, le plus souvent commis par des tueurs à gages, laissant les donneurs d'ordres dans l'impunité.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.