GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Aujourd'hui
Lundi 26 Août
Mardi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    «Panama Papers»: la riposte du président argentin Mauricio Macri

    media Le président argentin Mauricio Macri a réfuté, jeudi 7 avril, toutes accusations de fraude fiscale et a tenté de donner des gages de transparence. JUAN MABROMATA / AFP

    Le président argentin Mauricio Macri a répliqué, jeudi 7 avril, aux accusations d’évasion fiscale le visant suite aux révélations des « Panama Papers ». Le chef de l’Etat a assuré avoir respecté la loi et n’avoir rien à cacher. M. Macri, au pouvoir depuis quatre mois seulement, est accusé d’avoir omis de déclarer sa participation dans une société offshore. Une enquête judiciaire a été ouverte suite à une plainte déposée par un député de l’opposition.

    Avec notre correspondant à Buenos Aires, Jean-Louis Buchet

    « Je sais qu'il y a des gens préoccupés par ces accusations des "Panama Papers" et je veux leur dire aujourd’hui que je suis très tranquille, que j'ai respecté la loi, que j'ai informé la vérité et que je n'ai rien à cacher. »

    C'est un Mauricio Macri serein qui a pris la parole jeudi soir, quelques heures après l'ouverture d'une enquête judiciaire sur sa participation dans une société offshore révélée par les « Panama Papers ».

    Le président argentin a réaffirmé qu'en tant qu'administrateur non rémunéré de cette société créée par le groupe familial dirigé par son père, et qui a cessé de fonctionner en 2008, il n'avait pas à en faire état dans sa déclaration patrimoniale.

    Gages de transparence

    Le chef de l’Etat a également dit qu'il prouverait sa bonne foi devant la justice. « Demain, je vais me présenter devant la justice avec toutes ces informations pour qu'un juge vérifie que tout ce que j'ai dit est vrai », a-t-il assuré.

    Enfin, dans un souci de transparence, le président élu il y a seulement quatre mois a annoncé qu'il placerait l'ensemble de ses biens dans un fonds fiduciaire géré par des personnes indépendantes et sans contact avec lui, durant toute la durée de son mandat.

    Face à l'opinion, Mauricio Macri a marqué des points. Il reste à savoir si les documents qu'il présentera permettront de classer l'affaire ou si la justice décide d'enquêter plus avant.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.