GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Venezuela: Maduro impose le changement d'heure pour économiser l'électricité

    media Le président vénézuélien Nicolas Maduro (C) sur les installations d'une compagnie pétrolière, le 28 avril 2016. Miraflores Palace

    Nouvelle mesure d'économie d'énergie: le Venezuela avance ses aiguilles d'une demi-heure. Ce dimanche 1er mai, le pays change en effet de fuseau horaire. La décision avait été annoncée par Nicolas Maduro il y a deux semaines. Selon le président la mesure permettra « de tirer davantage profit de la lumière du soleil ».
    Le pays affronte une crise énergétique depuis plusieurs semaines, due selon les autorités vénézuéliennes, à la sécheresse dans le pays produite par le phénomène climatique «El Niño». Dans le pays, 70% de l'électricité provient de l'énergie hydraulique.

    Avec notre correspondant à CaracasJulien Gonzalez

    En 2007, le fuseau horaire du Venezuela avait été modifié par l'ancien président défunt Hugo Chavez qui avait fait reculer les horloges d'une demi-heure avec ce même objectif d'économie d'électricité en tirant davantage profit de la lumière du soleil. Il s'agit donc d'un retour, ce dimanche, à l'ancien fuseau horaire.

    Qu'ils soient chavistes ou opposants, globalement, cette mesure semble moins déchaîner les passions chez les Vénézuéliens que les mesures précédentes d'économie d'énergie. Face à ce nouvel horaire, certains demeurent indifférents.

    « Ca m'est complètement égal parce que ça ne va rien changer à ma vie. Une demi-heure de plus ou de moins, personne ne va sentir la différence. C'est une mesure qui n'apporte aucun avantage, mais qui ne fait pas de mal non plus », estime l'un d'entre eux.

    « Une mesure positive »

    Et il y a ceux qui approuvent. « C'est très positif que nous puissions établir notre propre horaire en profitant d'un élément naturel qu'est la lumière du soleil. Ca ne me pose aucun problème : au contraire, c'est génial de se dire qu'en se levant à 6h du matin, il fera jour. Je crois que c'est une bonne opportunité pour nous », se réjouit l'un des approbateurs.

    Et du côté des experts, à l'image de l'ingénieur électricien Miguel Lara, cette décision est plutôt bien perçue. « Cette mesure est positive parce qu'elle va permettre de profiter d'une demi-heure de plus de soleil le matin. Et en plus, il y a des avantages collatéraux comme plus de sécurité le soir. Avant, les enfants étaient très préoccupés parce qu'ils sortaient de l'école dans l'obscurité ; maintenant, ils n'auront plus de lumière. Ce n'est pas ce qui va résoudre la crise énergétique. Mais de toutes les mesures prises, c'est la seule qui ne touche pas l'usager et qui apporte un bénéfice d'économie d'énergie, donc c'est une décision bienvenue ! », décrypte-t-il.

    Le ministre des Sciences et technologies a précisé de son côté que « tous les systèmes de télécommunications, de banques et d'informatiques se préparent pour le changement de fuseau horaire ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.