GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Septembre
Lundi 23 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Venezuela: la tension monte entre l'opposition et le président Maduro

    media Les militants d'opposition manifestent, le 14 mai 2016, pour réclamer un référendum sur la démission du président vénézuélien Nicolas Maduro. REUTERS/Marco Bello

    L'opposition vénézuélienne dénonce l’intention du président Nicolas Maduro de proroger l'état d'urgence dans le pays. Les opposants promettent de redoubler d'efforts pour obtenir par référendum le départ du chef de l’Etat avant la fin de l'année. Mais celui-ci ne semble pas disposé à céder, bien au contraire.

    Nicolas Maduro a ordonné ce samedi 14 mai la saisie des usines « paralysées » selon lui « par la bourgeoisie ». Il a également appelé à l'emprisonnement des entrepreneurs accusés de « saboter le pays », après avoir décrété la veille l'« état d'exception et d'urgence économique ». Le président du Venezuela a par ailleurs annoncé avoir ordonné pour le 21 mai « des exercices militaires nationaux ».

    → A (RE)LIRE : Venezuela: des manifestations, dans l'opposition comme chez les chavistes

    « Je viens de convoquer pour samedi prochain des exercices militaires nationaux des Forces armées, du peuple et de la milice, pour nous préparer à n'importe quel scénario, car notre terre est sacrée et nous sommes dans l’obligation de la faire respecter. »

    Pour l'opposition, la décision du chef de l'Etat est un signe de panique face aux appels de plus en plus nombreux à la tenue d'un référendum sur sa destitution. Selon un récent sondage, près de 70% des Vénézuéliens souhaitent que le président quitte le pouvoir avant la fin de l'année 2016. Nicolas Maduro entend rester en poste jusqu'à la fin de son mandat, en 2019. L'opposition a collecté début mai près de 2 millions de signatures en faveur du référendum pour révoquer le président.

    → LIRE AUSSI : Venezuela: 1,85 million de signatures pour demander la révocation de Maduro

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.