GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 19 Novembre
Mardi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Brésil: Michel Temer va rétablir le ministère de la Culture qu’il avait supprimé

    media Le président brésilien par intérim Michel Temer lors d'une rencontre avec les syndicats au palais du Planalto à Brasilia, le 16 mai 2016. REUTERS/Ueslei Marcelino

    Le président brésilien par intérim Michel Temer va rétablir le ministère de la Culture, qu'il avait supprimé en plaçant ses activités sous la tutelle du ministère de l'Education. Sa décision avait suscité un tollé et le président provisoire a finalement été obligé de faire marche arrière.

    Le rétablissement du ministère de la Culture sera formalisé la semaine prochaine. Pour diriger ce portefeuille, l'actuel secrétaire d'Etat à la Culture, Marcelo Calero, sera nommé ministre de la Culture. Avec cette annonce, le président par intérim espère apaiser les esprits.

    → A (RE)LIRE : Brésil: Michel Temer remplace Dilma Rousseff aux commandes

    En effet, la décision de Michel Temer de supprimer le ministère de la Culture avait suscité une véritable levée de boucliers. Partout au Brésil, des artistes s'étaient mobilisés. Ils occupaient des lieux culturels emblématiques pour y organiser manifestations, tables rondes et concerts. Comme celui, vendredi dernier, à Rio de Janeiro, où la foule avait repris en chœur les mots du célèbre chanteur Caetano Veloso scandant « Temer dehors ».

    → LIRE AUSSI : Brésil: la nouvelle vie de Dilma Rousseff après sa destitution

    Car la colère des chanteurs, acteurs et réalisateurs brésiliens ne se limite pas à la seule suppression du ministère de la Culture. Ils contestent plus largement la légitimité du gouvernement provisoire, qualifié de putschiste par ces représentants de la vie culturelle brésilienne. Une nouvelle journée de manifestation contre le président intérimaire a d'ailleurs lieu ce dimanche au Brésil.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.