GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 10 Août
Samedi 11 Août
Dimanche 12 Août
Lundi 13 Août
Aujourd'hui
Mercredi 15 Août
Jeudi 16 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    «Le Portugal est disponible pour accueillir 30 des 244 migrants qui se trouvent à bord de l'Aquarius et des autres embarcations actuellement à Malte», a déclaré le gouvernement portugais dans un communiqué. Cette décision portugaise communiquée à la Commission européenne a été prise en lien étroit avec les gouvernements espagnol et français. L'Espagne a à cet égard annoncé mardi qu'elle allait accueillir 60 des 141 migrants actuellement à bord de l'Aquarius. L'Aquarius cherchait un port d'accueil jusqu'à ce mardi avant que Malte, d'abord réticent, ne décide de finalement le laisser accoster.

    Dernières infos
    • Le Portugal se déclare «disponible» pour accueillir une partie des migrants de l'«Aquarius» (gouvernement)
    • Equateur: un accident d'autocar fait au moins vingt-deux morts (officiel)
    • Attaque de Londres: dans un tweet, Trump réclame «intransigeance» et «dureté» contre «ces animaux fous»
    • Italie: un viaduc de l'autoroute A10 s'écroule à Gênes
    • Royaume-Uni: l'homme qui a été arrêté après l'attaque contre le Parlement est soupçonné «d'actes terroristes» (police)
    Amériques

    Etats-Unis: un juge rend une partie du dossier «Trump University» public

    media Créée par l'homme d'affaire en 2004, l'Université Trump a fermé ses portes en 2010. Reuters

    D'anciens étudiants de l'Université Trump poursuivent le milliardaire en justice. Cette école de commerce qui n'a jamais eu de localisation précise a été créée par l'homme d'affaire en 2004. Elle a fermé en 2010 et est aujourd'hui au centre d'une controverse portée devant la justice par des « clients » qui accusent Donald Trump d'escroquerie et de tromperie sur la marchandise.

    De notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

    Pour s'inscrire à l'Université Trump, il fallait débourser entre 20 000 et 35 000 dollars. L'école promettait aux élèves de leur dévoiler les secrets qui ont fait la fortune de Donald Trump. Une escroquerie, selon un groupe d'étudiants qui poursuit le milliardaire en justice. Un coût prohibitif pour des cours et séminaires sans contenu, et des enseignants non qualifiés.

    L'affaire n'aurait sans doute pas fait la Une dans un autre contexte, mais Donald Trump est désormais le candidat républicain à la présidence et un juge a autorisé la publication de tous les documents relatifs au dossier.

    Certains étudiants sont sur la paille

    On découvre des témoignages d'anciens cadres de l'école affirmant que les consignes étaient claires : vendre des inscriptions à tout prix, et pousser à l'endettement des étudiants de tous âges, sans tenir compte de leur situation financière. Des étudiants dont certains sont sur la paille aujourd'hui.

    Donald Trump estime qu'il s'agit d'une cabale politique, menée, je le cite, « par un juge mexicain » forcément de parti-pris. Le magistrat né dans l'Etat de l'Indiana n'a pas personnellement répondu à l'insulte. Le procès est programmé pour novembre, juste après l'élection présidentielle.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.