GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 10 Décembre
Lundi 11 Décembre
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 15 Décembre
Samedi 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Le républicain Paul Ryan apporte son soutien à Donald Trump

    media Paul Ryan. REUTERS/Yuri Gripas

    Paul Ryan, président de la Chambre des représentants, vient d’annoncer son soutien à Donald Trump après des semaines de suspense. Cette décision est une excellente nouvelle pour le milliardaire, qui peine à rallier les responsables conservateurs derrière sa candidature. Paul Ryan est le républicain le plus haut placé dans la hiérarchie américaine.

    Avec notre correspondante à WashingtonAnne-Marie Capomaccio

    Paul Ryan a annoncé son soutien à Donald Trump dans un journal de son Etat du Wisconsin, loin de l’agitation de Washington. Les problèmes de conscience du président de la Chambre des représentants ont fait la Une des journaux.

    Ses questions sur la « philosophie Trump » trop éloignée des fondamentaux conservateurs ont déplu au candidat. La direction du parti républicain a dû organiser une rencontre entre les deux hommes pour apaiser une relation envenimée depuis la candidature du milliardaire.

    Soutien en demi-teinte

    Le soutien de Paul Ryan n’est toutefois pas enthousiaste. « Nous avons nos différences, écrit le président de la chambre, je ne le nie pas ». « Mais les questions centrales nous rassemblent », « Je voterai pour Donald Trump ».

    Le symbole est important après les défections d’anciens candidats républicains comme Jeb Bush, Mitt Romney ou John McCain, et d’un groupe de sénateurs et gouverneurs qui n’iront tout simplement pas à la convention de juillet.

    Le président de la Chambre des représentants ne dit toutefois pas s’il ira jusqu’à se montrer aux côtés du candidat Trump pendant la campagne.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.