GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 14 Novembre
Mercredi 15 Novembre
Jeudi 16 Novembre
Vendredi 17 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 19 Novembre
Lundi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • L'Arabie saoudite rappelle son ambassadeur à Berlin pour protester contre une déclaration allemande sur le Liban (agence)
    • Syrie/chimique: nouveau veto russe à une résolution prolongeant les enquêtes internationales
    • Liban: Hariri affirme être «en route pour l'aéroport» pour quitter Ryad (tweet)
    Amériques

    Obama apporte officiellement son soutien à Hillary Clinton

    media Bernie Sanders a été reçu par le président Obama à la Maison Blanche, le 9 juin 2016. REUTERS/Gary Cameron

    Barack Obama a officiellement apporté jeudi son soutien à Hillary Clinton. Une annonce faite peu de temps après avoir reçu Bernie Sanders à la Maison Blanche ce jeudi 9 juin. Le président américain souhaite rassembler les démocrates autour de la candidature d’Hillary Clinton en vue de la présidentielle du 8 novembre. A la sortie du rendez-vous, le sénateur du Vermont a promis de rencontrer Hillary Clinton.

    Barack Obama a officiellement apporté jeudi son soutien à Hillary Clinton dans une vidéo diffusée par l'équipe de campagne de l'ancienne secrétaire d'Etat. « Je suis avec elle », a lancé le président Obama dans ce message diffusé peu après sa rencontre avec l'autre candidat démocrate, le sénateur du Vermont Bernie Sanders, qui a refusé à ce jour de se retirer de la course. 

    C’est l’annonce qu’Hillary Clinton attendait, rapporte notre correspondante à Washington Anne-Marie Capomaccio : le soutien de Barack Obama. Un soutien actif, un engagement à ses côtés, Le président des Etats-Unis sera en campagne dans le Wisconsin avec la candidate démocrate dès mercredi 15 juin. « Jamais nous n’avons eu une personne aussi qualifiée pour occuper cette fonction, a déclaré le président américain. Donc, je veux que vous qui m’avez soutenu depuis le début dans cet incroyable voyage, soyez les premiers à savoir que je la soutiens ! Et j’ai hâte d’aller sur le terrain pour faire campagne avec Hillary. »

    Hillary Clinton a besoin du soutien de Barack Obama, qui bénéficie de plus de 50 % d’opinions favorables dans les derniers sondages. L’objectif est d’atténuer la défiance de certains électeurs à l’égard de la candidate. Et après huit ans à la Maison Blanche pour Barack Obama, un troisième mandat démocrate, cela n’est pas arrivé depuis les années 1950. Une troisième défaite des républicains serait une satisfaction personnelle, le président des Etats-Unis n’en fait pas mystère.

    Ce jeudi à travers son tête-à-tête avec Bernie Sanders, le président Obama cherchait  à unifier son camp. S’assurer que tous les démocrates soient rassemblés dernière Hillary Clinton. Le sénateur du Vermont, qui bénéficie du soutien d’une grande partie de la jeunesse américaine, ne doit donc pas faire exception. Mais le Bernie Sanders adversaire d’Hillary Clinton pour l’investiture démocrate veut, il l'a répété à plusieurs reprises, continuer à être pris au sérieux.

    Bernie Sanders va rencontrer Hillary Clinton pour battre Trump

    Bernie Sanders se maintient dans la course. Il a un objectif précis : faire pression sur Hillary Clinton pour peser sur le futur programme de la candidate à la Maison Blanche.
    Le sénateur de 77 ans semble désormais plus ouvert au dialogue, disposé à faire des concessions. Il le dit clairement : il rencontrera prochainement l’ancienne secrétaire d’Etat américaine. Cette annonce est un message adressé à sa famille politique. Il rassure les démocrates : il fera tout son possible pour barrer la route à Donald Trump.

    « A mon avis, et de l’avis d’une majorité d’Américains, Donald Trump serait en tant que président des Etats-Unis un véritable désastre. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir, et je travaillerai aussi dur que possible, pour que Donald Trump ne devienne pas président des Etats-Unis. Mardi soir, j’ai eu une brève discussion avec la secrétaire d’Etat Hillary Clinton. Je l’ai félicitée pour sa puissante campagne. Et je prévois de la rencontrer prochainement pour voir comment nous pouvons travailler ensemble pour battre Donald Trump et pour créer un gouvernement qui nous représente tous et pas seulement une petite partie », a déclaré Bernie Sanders à sa sortie de la rencontre avec Barack Obama.

    A la Maison Blanche, Bernie Sanders a été reçu avec des honneurs dignes d'un chef d'Etat. Obtenir son soutien est une étape indispensable avant de déclencher la machine électorale du parti. Mais en une journée, jeudi, Hillary Clinton a déjà reçu l'appui du président, ainsi que celui du vice-président Joe Biden. Ou encore, cerise sur le gâteau, celui de la sénatrice Elisabeth Warren, dont les idées sont assez proches de celles de Bernie Sanders, dont l'équipe est déjà entrée en communication avec l'entourage Clinton. L'idée, c'est d'échanger des contacts et des données. Mais les conseillers du sénateur ont également promis de mobiliser les jeunes, un électorat crucial.

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.