GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Lundi 17 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 19 Juin
Jeudi 20 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Obsèques de Mohamed Ali: Louisville au rythme des cérémonies et des prières

    media Louisville, jeudi 9 juin 2016, au rythme des cérémonies et des prières après la mort de Mohamed Ali. REUTERS/Adrees Latif

    Les funérailles de Mohamed Ali ont lieu ce vendredi soir à 18h (TU) à Louisville, sa ville natale. Près de 30 000 personnes sont attendues dans le palais des sports pour entendre son ami Bill Clinton lui rendre hommage. Mais depuis plusieurs jours, Louisville vit au rythme des cérémonies et des prières.

     

    Avec notre envoyée spéciale à Louisville, Anne-Marie Capomaccio

    Mohamed Ali était le champion du peuple, dit l’imam devant des milliers de personnes venues prier pour leur héros jeudi. Louisville est recueillie pour ces obsèques, et comme toujours dans les enterrements, lorsque la famille est réunie, on raconte des anecdotes. Mark Stampley est un artiste local, de la même génération qu’Alu. Il se souvient de l’époque du Vietnam : « Quel homme merveilleux. Moi j’avais préparé mon passeport, j’étais prêt à m’enfuir au Canada, car il avait raison, c’était une guerre injuste, une guerre pour l’argent, et il a été très courageux. »

    Yasmine en revanche a 18 ans, elle est venue de Chicago dans l’Illinois avec toute sa famille pour assister aux obsèques ce vendredi, et pour elle, Mohamed Ali est une voix qui aurait pu s’exprimer pour répondre aux attaques de Donald Trump contre les musulmans. « C’est compliqué d’affronter Donald Trump, confie-t-elle, mais je pense que Mohamed Ali savait se mettre en position de confrontation. Ça a toujours marché, et je pense qu’il aurait su faire face à Trump. »

    35 000 tickets gratuits distribués

    Le stade KFC Yum Center où se tiennent ce vendredi 10 juin les obsèques de Mohamed Ali. RFI/Anne-Marie Capomaccio

    Aujourd’hui dans l’enceinte du stade, plus de 30 000 personnes sont attendues pour le dernier adieu auquel participeront des personnalités comme l'ancien président Bill Clinton ou les acteurs Billy Christal et Will Smith qui a interprété Ali à l'écran. Les 35 000 tickets gratuits se sont arrachés en quelques minutes hier, car Louisville n'a jamais connu une telle affluence : les fans de Mohamed Ali sont venus du monde entier, de RDC, du Pakistan, de Turquie pour le président Erdogan ou de Jordanie pour le roi Abdallah. Autre champion, George Foreman, battu par Ali à Kinshasa en 1974, et qui reconnaît humblement « j'étais très bon, mais Ali était meilleur que moi ».

    Cette cérémonie sera la dernière avant le chemin vers le cimetière. Mais avant l'adieu, tous les citoyens de Louisville qui le souhaitent vont marcher en silence : ils vont parcourir le chemin d'Ali, des rives de la rivière Ohio, à la maison familiale dans les quartiers Ouest de la ville, sur le boulevard Mohamed Ali, puis à la fondation qui porte son nom. Le début de la marche est prévu à 13h TU.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.