GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: le français Veolia accusé pour la pollution de l'eau de Flint

    media Un château d'eau dans la ville de Flint. Les habitants ont bu une eau gravement contaminée au plomb durant environ un an, en 2014-2015. REUTERS/Rebecca Cook

    Le géant français de l'eau Veolia se retrouve accusé d'empoisonnement au plomb de milliers d’habitants du Michigan aux Etats-Unis. La ville de Flint vient de porter plainte contre l'entreprise française pour négligence professionnelle et fraude. L'an dernier, le groupe français avait été choisi pour revoir le système d'alimentation en eau de la ville qui s'était révélé dangereux pour la santé, mais la multinationale a tardé à identifier le problème. Pire même, elle aurait aggravé le problème.

    La branche américaine de Veolia a été engagée en février 2015 pour faire une évaluation du nouveau système de distribution de l'eau, juste après la découverte de hauts niveaux de plomb.

    Ses consultants ont d'abord affirmé que celle-ci respectait les normes publiques de santé. Puis, selon le procureur général du Michigan, Veolia a « aggravé la situation » en recommandant de doubler les doses de chlorure ferrique, un acide qui aurait également accentué la corrosion des tuyaux. Ce qui est la source de l'empoisonnement des habitants de Flint au plomb.

    « Des accusations totalement fausses et infondées », se défend la société française, qui affirme n'avoir été missionnée que pendant un mois pour identifier les effets résiduels d'un processus de désinfection. Cette mission « n'incluait pas de tests sur le plomb ou le cuivre », affirme Veolia.

    L'autre société américaine visée par la plainte, Lockwood Andrews & Newnam (LAN), a, quant à elle, été engagée depuis 2011 sur une mission bien plus large. L’Etat du Michigan demande des dommages et intérêts qui peuvent atteindre plusieurs centaines de millions de dollars.

    → A (RE) LIRE : Etats-Unis: Obama en visite à Flint, une ville à l’eau contaminée au plomb

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.