GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Le président Erdogan «prévoit bel et bien de rencontrer la délégation américaine», a déclaré le directeur de la communication de la présidence turque, Fahrettin Altun, sur Twitter. Le président turc avait affirmé plus tôt ce mercredi sur Skynews qu'il ne s'entretiendrait pas avec le vice-président américain Mike Pence et le secrétaire d'Etat Mike Pompeo attendus à Ankara pour exiger l'arrêt de l'offensive turque en Syrie. «Je ne les rencontrerai pas», avait déclaré M. Erdogan à Sky News, «ils rencontreront leurs homologues. Moi, je ne parlerai qu'à Trump, s'il vient», avait-il ajouté.

    Amériques

    Etats-Unis: la Cour suprême réaffirme le droit à l'avortement

    media La Cour suprême des Etats-Unis, à Washington. TIM SLOAN / AFP

    La Cour suprême vient d'accorder aux partisans de l'avortement leur plus grande victoire depuis plusieurs décennies. L'interruption volontaire de grossesse avait été légalisée en 1973 par la Haute Cour. Mais depuis, les Etats les plus conservateurs avaient multiplié les restrictions rendant les avortements de plus en plus difficiles. En 2013, le Texas a ainsi imposé aux cliniques pratiquant des avortements d'être aussi bien équipées qu'un hôpital et aux médecins avorteurs d'être accrédités auprès d'un centre hospitalier pour pouvoir y faire admettre leurs patientes en cas de besoin.

    Avec notre correspondant à Washington,  Jean-Louis Pourtet

    Conséquence de cette mesure au Texas, sur la quarantaine de cliniques concernées, la moitié ont dû fermer et sans la décision de la Cour, une dizaine d'autres auraient suivi, n'en laissant plus que 9 dans l'Etat, et forçant les femmes à voyager très loin pour une IVG.

    La Cour, à la majorité de cinq juges contre trois, a rejeté l'argument selon lequel la loi texane avait pour objet de protéger la santé des femmes. Elle a estimé que la mesure n'offrait pas des avantages médicaux suffisants pour justifier le fardeau qu'elle leur impose, et qu'elle violait la Constitution.

    Si les pro-vie sont consternés, les féministes ont salué la décision dans la liesse, car elle crée un précédent. Elle va en effet leur permettre de combattre des lois restrictives identiques dans plus d'une vingtaine d'Etats gouvernés par des républicains. Barack Obama et Hillary Clinton se sont félicités du jugement de la Cour.

    Pas de réaction immédiate en revanche chez Donald Trump, tout juste de retour d'Ecosse. Mais dans une interview cet hiver, il avait dit qu'une femme se faisant avorter dans un Etat où l'avortement était interdit devrait faire l'objet d'une mesure punitive. Il avait toutefois rapidement désavoué cette déclaration.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.