GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Avril
Mercredi 17 Avril
Jeudi 18 Avril
Vendredi 19 Avril
Aujourd'hui
Dimanche 21 Avril
Lundi 22 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    A la Une: discorde au Parlement haïtien sur le devenir du président provisoire

    media Le président haïtien par intérim, Jocelerme Privert. REUTERS/Andres Martinez Casares

     

    En Haïti, le Parlement était censé statuer mardi 28 juin sur le devenir du pouvoir présidentiel, 14 jours après la fin du mandat du président provisoire Jocelerme Privert. Autant vous le dire tout de suite : la séance, déjà reportée à deux reprises, n'a abouti à aucun vote. Débutée à 19h au lieu de midi elle s'est terminée à 3h30 ce matin sans qu'aucun vote n'ait pu être obtenu.

    Frantz Duval, rédacteur en chef du Nouvelliste, raconte dans son éditorial du jour que « les minoritaires ont tenté en vain d'orienter la séance et de porter à l'ordre du jour la remise de l'écharpe présidentielle par Jocelerme Privert, tandis qu'un bloc pro-Privert a fait front des heures durant ».

    Séance parlementaire houleuse

    « Jusqu’à minuit, les points forts de la séance ont été la tentative de démolition du pupitre du haut duquel les intervenants prennent la parole, jeté à terre par un député », puis la demande de huis clos, rapporte encore Le Nouvelliste. « Un peu plus tard, c'est le vol d’un document qu’un député s’apprêtait à lire par un de ses collègues qui a ouvert la porte à une autre suspension de séance. Pendant les heures de débats ouverts, de huis clos et de suspensions, les honorables parlementaires n’ont même pas pu se mettre d’accord sur l’ordre du jour de la séance ».

    Face à ce spectacle, le quotidien Le National titre aujourd'hui « Les irresponsables » pour parler des élus haïtiens. « On a l’impression que nos parlementaires ne se soucient même pas de l’opinion que la nation a d’eux. Sinon, ils feraient tout ce qui était en leur pouvoir pour donner une autre image de la fonction de parlementaire ». A 3h30 du matin, la séance a été ajournée... sans que l'on sache encore quand elle va reprendre.

    Venezuela : le gouvernement veut dissoudre l’Assemblé nationale
     
    Le gouvernement a ouvert mardi 28 juin un nouveau front dans sa bataille pour le pouvoir avec le Parlement contrôlé par l'opposition. « Le camp du président Nicolas Maduro a saisi la Chambre constitutionnelle du Tribunal suprême de justice pour faire dissoudre l'Assemblée nationale, a annoncé le porte-parole de la coalition chaviste, Didalco Bolivar ». Des propos à la Une d'Ultimas Noticias. Pour le quotidien d'opposition, Tal Cual, cette nouvelle action des Chavistes est une nouvelle preuve, s'il en faut, que le régime « utilise de façon éhontée l'appareil étatique pour poursuivre sa stratégie jusqu’au-boutiste ».

    Pourtant, tout le monde sait que le président Nicolas Maduro ne survivra pas politiquement à cette crise, estime l'éditorialiste d'El Nacional. Si jamais la voie du référendum révocatoire, engagée par l'opposition, « n'aboutit à rien, il n'aura, tôt ou tard, pas d'autre choix que de démissionner », estime le journal.

    Colombie : observateurs de l'ONU arrivés
     
    Des observateurs de l’ONU sont arrivés en Colombie. Leur mission : surveiller le bon déroulement du cessez-le-feu puis le désarmement des guérilleros des FARC. C'est bien une page dans l'histoire du pays qui semble se tourner. Hier, l'un des négociateurs des Farc aux pourparlers de paix, Carlos Antonio Lozada, a exprimé son espoir de voir les Colombiens massivement voter en faveur de l'accord de paix lors du référendum qui sera organisé, écrit El Espectador.

    Mais ce guérillero va encore plus loin, en déclarant: « Mais si jamais le "non" devait l'emporter au référendum, cela ne signifierait pas qu'il faudrait jeter tout le processus à la poubelle. Car la paix est un droit à part entière. Et on ne peut pas prendre la décision de faire durer une guerre si douloureuse ». Comprendre : même si les Colombiens n'adhèrent pas au processus, la guérilla ne compte pas reprendre les armes.

    Etats-Unis : soulagement pour Hillary Clinton
     
    Aux Etats-Unis, une commission du Congrès américain, dominée par les républicains, a publié mardi 28 juin son rapport sur l'attaque de la mission américaine à Benghazi en 2012. Les 800 pages de ce rapport « ne contiennent pas de nouvelles révélations sur d'éventuelles erreurs commises par Hillary Clinton » qui était, à l'époque, chef de la diplomatie américaine, constate le New York Times.

    « Le rapport revient en effet sur les manquements de Madame Clinton dans cette crise mais n'offre pas de nouvelles informations spectaculaires », estime aussi le Chicago Tribune. « Mais ceux d'entre nous qui avaient espéré apprendre grâce à ce rapport que la probable candidate à l'élection présidentielle avait géré ce terrible attentat jihadiste en Libye avec bravoure et intégrité restent également sur leur faim. En dernière instance, ce sera donc aux électeurs américains de juger des performances de Hillary Clinton ».

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.