GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 23 Octobre
Mardi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Affaire des emails: le FBI recommande de ne pas poursuivre Hillary Clinton

    media Le rapport du FBI risque d'exposer la candidate démocrate à la présidentielle aux commentaires acerbes des républicains. REUTERS/Aaron Josefczyk

    Dans une déclaration solennelle, le directeur du FBI a donné ce mardi 5 juillet le résultat de l’enquête sur les emails d’Hillary Clinton. James Comey recommande de ne pas poursuivre l’ancienne secrétaire d’Etat. Cette dernière a certes agi avec la plus grande imprudence en discutant de sujets classifiés avec ses interlocuteurs, par le biais de son serveur privé, mais aucune violation intentionnelle de la loi n’a été découverte.

    Avec notre correspondante à WashingtonAnne-Marie Capomaccio

    « Hillary Clinton a été imprudente dans ses conversations par email. Il n’est pas imaginable qu’une personne assumant de telles responsabilités ignore la confidentialité des sujets abordés avec ses interlocuteurs. Toutefois, rien, absolument rien, ne prouve l’intention de nuire, ou un comportement déloyal à l’égard des Etats-Unis », a déclaré James Comey.

    Les conclusions du FBI sont extrêmement sévères, mais le directeur James Comey recommande au ministère de la Justice de ne pas poursuivre l’ancienne secrétaire d’Etat, aujourd’hui candidate à la présidentielle. Ce jugement est à la fois un soulagement et un réel souci pour Hillary Clinton. L’épée de Damoclès est levée, à trois semaines de la convention démocrate, même si l’on attend la décision finale du ministère de la Justice.

    Mais dans le même temps, le rapport va provoquer des commentaires acerbes de la part des républicains et du candidat Trump. D’autant que Bill Clinton a fait un faux pas de taille la semaine dernière, en rencontrant en tête à tête la ministre de la Justice Loretta Lynch. Malgré les dénégations de part et d’autre, il sera difficile de lever le doute sur l’objet de leur conversation.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.