GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 25 Mai
Vendredi 26 Mai
Samedi 27 Mai
Dimanche 28 Mai
Aujourd'hui
Mardi 30 Mai
Mercredi 31 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: enquête après la mort d'un Noir abattu par la police en Louisiane

    media Une manifestation s'est déroulée le 5 juillet 2016 à Baton Rouge, capitale de la Louisiane, aux Etats-Unis, après le meurtre la nuit précédente d'un vendeur noir par un policier blanc. REUTERS/Bryn Stole

    Les autorités fédérales américaines ont annoncé l'ouverture d'une enquête sur l'homicide d'un vendeur ambulant noir, tué par un policier lors de son interpellation en Louisiane dans la nuit du 4 au 5 juillet. Sa mort a provoqué une vague d'indignation.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

    Encore une fois, les faits ont été dénoncés par une vidéo amateur. Un film d'une extrême violence qui montre la mort d'Alton Sterling.

    L'intervention des policiers a été motivée par un appel d'urgence, indiquant que ce vendeur de CD, armé, avait menacé un passant.

    On ne voit pas sur la vidéo si Alton Sterling est armé. Ce que l'on voit en revanche, c'est que cet homme, maintenu au sol par deux officiers, a été tué à bout portant.

    Le gouverneur de Louisiane, le maire, et le chef de la police Carl Dabadie, semblent soulagés par l'annonce d'une enquête fédérale. « Il y a beaucoup de choses que nous ne comprenons pas. Comme vous, je veux des réponses. Notre but est qu'une enquête complète, juste, transparente et indépendante soit menée sur cette affaire », a déclaré le chef de la police Carl Abadie.

     

    Les organisations de droits civiques dénoncent encore une fois « une violence policière insupportable » contre les Noirs. Le révérend Jackson va jusqu'à parler de « lynchage autorisé ». La famille d'Alton Sterling, et les autorités locales appellent au calme. Tout le monde craint un embrasement, comme à New York, Baltimore, Ferguson ou Cleveland, des villes où des situations semblables ont dégénéré en émeutes raciales.

    Vague d'indignation après le meurtre d'Alton Sterling

    Une centaine de personnes se sont rassemblées mardi soir à Baton Rouge, capitale de la Louisiane, sur le lieu où l'homme a été tué. Levant les mains en l'air, ils ont crié « Ne tirez pas » et « Black Lives Matter » (« Les vies des Noirs comptent »), du nom d'un mouvement qui dénonce les abus policiers contre les Afro-Américains aux Etats-Unis. Cette manifestation a été organisée après la publication sur les réseaux sociaux de la vidéo filmée par un passant qui a apporté des éléments sur le déroulé des faits.

    Il est environ minuit, lundi 4 juillet, lorsque les policiers reçoivent un appel anonyme d'une personne qui dit avoir été menacée par un homme armé. Deux officiers arrivent devant le magasin Triple S, où Alton Sterling, un homme noir de 37 ans, vend des CD depuis des années. Les agents l'immobilisent d'abord grâce à un pistolet électrique, le plaquent au sol, puis l'un d'eux place son genou sur le dos de l'homme corpulent, qui se débat. Soudain, l'agent crie : « Il a une arme ! » Son collègue sort alors son pistolet et tire à plusieurs reprises à bout portant sur l'homme à terre.

    Un député de Louisiane réclame que l'enquête soit confiée à la justice fédérale

    La police dit depuis avoir trouvé une arme sur Alton Sterling, mais un témoin de la scène a confié qu'il ne l'a pas sortie pendant l'altercation. Un député de Louisiane réclame que l'enquête soit confiée à la justice fédérale pour assurer sa transparence. Le responsable de la section locale de la NAACP (Association nationale pour la promotion des gens de couleur, en français) a demandé la démission du chef de la police et du maire de Baton Rouge. Les deux officiers ont été suspendus dans l'attente de l'enquête. Sur Internet, la communauté a promis de manifester jusqu'à ce que justice soit faite.

     

    Alton Sterling, 37 ans, a été abattu par un policier blanc dans la nuit du 4 au 5 juillet à Baton Rouge, capitale de la Louisiance, aux Etats-Unis. Photo publiée sur son compte Facebook. Social Media/Handout via Reuters

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.