GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 9 Décembre
Dimanche 10 Décembre
Lundi 11 Décembre
Mardi 12 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Pédophilie: le pape François accepte la démission d’un archevêque brésilien

    media Le pape François a décidé en juin 2016 d'accroître la pression sur la hiérarchie catholique pour les affaires de pédophilie. REUTERS/Tony Gentile

    Le pape François vient d'accepter la démission d'un archevêque brésilien. Selon la presse italienne, Aldo Pagotto est soupçonné d'avoir accueilli dans son diocèse des prêtres accusés d'abus sexuels sur mineurs. Le principal mis en cause, lui, met en avant des problèmes de santé pour justifier sa lettre de démission.

    C'est une démission, mais ce ne sont ni des aveux ou des regrets. Dans une lettre ouverte publiée sur le site internet de l'archevêché de Paraiba, Mgr Aldo Pagotto se justifie : « J'ai tenté de donner le meilleur de moi-même, mais de sérieux problèmes de santé ont eu des répercussions sur ma façon d'être et d'agir ». Selon la presse locale de ce petit Etat situé à l'est du Brésil, l'archevêque avait effectivement commencé un traitement contre le cancer de la prostate, il y a quatre ans.

    A aucun moment, l'archevêque de 66 ans ne mentionne l'enquête du Vatican pour fait de pédophilie dans laquelle il est directement visé. Les médias italiens affirment que le scandale aurait démarré avec la lettre de dénonciation d'une jeune femme. Elle accuse Aldo Pagotto d'avoir entretenu des relations avec un homme de 18 ans.

    Mais l'archevêque est également soupçonné d'avoir accueilli dans son diocèse des prêtres accusés d'abus sexuels sur mineurs. C'est ce qui a amené le Saint-Siège à mener une enquête l'année dernière. Dans sa lettre, Aldo Pagotto explique avoir voulu offrir une seconde chance à ces religieux, rejetés par d'autres évêques. Son discours n'a pas convaincu le pape François, qui vient d'accepter sa démission.

    En juin, le pontife argentin avait décidé d'accroître la pression sur la hiérarchie catholique en créant une instance judiciaire pour juger les prêtres pédophiles.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.