GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
Dimanche 22 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 24 Octobre
Mercredi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Affaire des emails d’Hillary Clinton: le directeur du FBI auditionné au Congrès

    media Le directeur du FBI James Comey avait souligné «l'extrême négligence» d'Hillary Clinton. REUTERS/Gary Cameron

    L'affaire des emails d'Hillary Clinton continue de provoquer des remous dans le camp républicain. Le directeur du FBI, James Comey, sera auditionné ce jeudi 7 juillet au Congrès. Les conservateurs n’excluent pas un nouveau recours pour tenter d’atteindre Hillary Clinton, à trois semaines de la convention qui doit confirmer son investiture dans la course à la Maison Blanche, même si la ministre de la Justice Loretta Lynch a annoncé ce mercredi dans un communiqué qu’il n’y aura « pas de poursuites ».
     

    Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

    Eventuel recours administratif ou nomination d'un procureur spécial, les républicains ne font pas mystère de leur intention d'exploiter l'affaire du serveur privé d'Hillary Clinton. Le directeur du FBI, tout en recommandant de ne pas poursuivre la candidate, a publiquement souligné « l'extrême négligence » de l'ancienne secrétaire d'Etat.

    C'est ce qui a motivé le président de la Chambre des représentants Paul Ryan à convoquer James Comey. « Le rapport du directeur Comey a mis en pièce les allégations faites par Mme Clinton cette année sur ce dossier. Il a bien exposé le fait que ses déclarations sur ce qu'elle a fait ou pas sont fausses. Cela signifie qu'il reste de nombreuses questions en suspens », a fait valoir Paul Ryan.

    Même si les ennuis administratifs et judiciaires s'arrêtent là, car le ministère de la Justice vient d’annoncer que le dossier est clos, cette affaire continue d'empoisonner Hillary Clinton. Ses arguments de campagne contre Donald Trump, qui n'est pas fiable, ni digne de confiance, lui reviennent comme un boomerang de la part des républicains. Le président de la Chambre demande que l'on retire à la candidate Clinton la possibilité d'avoir accès, à l'avenir, à tout dossier « secret défense ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.