GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Fusillade de Baton Rouge: le tireur «a tendu une embuscade aux policiers»

    media Impacts de balles sur une voiture du shérif de Baton Rouge. Parmi les trois policiers tués dimanche 17 juillet figure un adjoint du shérif. REUTERS/Jonathan Bachman

    Au lendemain de la fusillade de Baton Rouge, en Louisiane, dans laquelle trois policiers ont été tués et trois autres blessés dimanche 17 juillet, les motivations du tireur, Gavin Eugene Long, commencent à se préciser, selon les enquêteurs. Le profil du tireur fait penser à celui du tueur de Dallas. Il était un ancien soldat américain en Irak et militant noir.

    Dans un geste encore inexpliqué, il a abattu trois policiers -- dont un Noir -- et en a blessé trois autres, avant d'être tué, le jour de ses 29 ans. Mais pour les enquêteurs, il n'y a aucun doute : Gavin Eugene Long cherchait à tuer des policiers. « Il a tendu une embuscade aux policiers », a affirmé le chef de la police de Louisiane sur la chaîne de télévision CNN. « Qu’il les ait attirés sur place ou qu’il ait prémédité son acte, en cherchant spécifiquement des policiers, (…) sa proie c’était ces policiers ou n’importe quel policier de la zone », a-t-il ajouté.

    Dimanche matin, vers 9h du matin heure locale, des policiers alertés par la présence d’un homme armé d’un fusil d’assaut à proximité d’un centre commercial de Baton Rouge, ont été pris pour cible par Gavin Eugene Long. Le tireur a tué trois membres des forces de l’ordre et blessé trois autres, avant d’être abattu par la police.

    Un profil similaire au tireur de Dallas

    Le profil de cet ancien soldat de 29 ans, militant noir et observateur des tensions raciales aux Etats-Unis fait penser à celui de Micah Johnson, l’ex-militaire noir qui avait tué cinq policiers le 7 juillet dernier lors d’une manifestation contre les violences policières à l’égard de la communauté noire. Comme Micah Johnson, Gavin Eugene Long semblait ces dernières années avoir redoublé d’intérêt pour les causes noires aux Etats-Unis. Il suivait avec attention le regain de tension entre la minorité noire et les forces de l’ordre dans le pays, après la mort d’un jeune Noir abattu par la police début juillet à Baton Rouge, suivie le lendemain par celle d’un autre dans le Minnesota dans des conditions similaires.

    L’année dernière, Gavin Eugene Long avait légalement changé son nom pour celui de « Cosmo Ausar Stepenra » et revendiqué son appartenance à la Nation Washitaw, un groupe noir américain qui affirme être une nation souveraine au même titre que les Amérindiens. Son activité sur les réseaux sociaux témoignait de ce militantisme. Au lendemain de la tuerie de Dallas, il s’était réjoui sur Twitter : « le tireur n’est PAS BLANC, il est l’un des nôtres! » Sur YouTube, il publiait des vidéos dans lesquelles il évoquait les brutalités policières visant les Noirs.

    Gavin Eugene Long vivait à Kansas City, à quelque 1 100 km au nord de Baton Rouge. Son dossier militaire indique qu’il a servi cinq ans au sein des Marines à partir d’août 2005 en tant que spécialiste des réseaux de données, et qu’il a été déployé en Irak de juin 2008 à janvier 2009. Marié puis divorcé, il a ensuite étudié le commerce à l’université de l’Alabama lors d’un seul semestre en 2012.

    (Avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.