GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 20 Décembre
Vendredi 21 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Hausse des prix du gaz et de l'électricité: les Argentins dans la rue

    media Faire du bruit contre la vie chère et les augmentations des tarifs du gaz, de l'eau et de l'électricité: rassemblement autour de l'Obélisque, symbole de Buenos Aires jeudi 4 août 2016. Marcelo Capece/AFP

    En Argentine, la grogne monte face aux hausses spectaculaires des prix du gaz, de l'eau et de l'électricité. En quelques mois, les factures ont fortement augmenté, jusqu'à 700% dans certains cas ! Le nouveau gouvernement libéral justifie cette mesure par le besoin de réduire les subventions pour rééquilibrer les comptes publics. Mais pour les Argentins, qui se serrent déjà la ceinture pour faire face à l'inflation, c'est la goutte qui fait déborder le vase. Plusieurs manifestations se tenaient jeudi 4 août au soir à travers tout le pays et notamment à Buenos Aires, la capitale.

    avec notre correspondante à Buenos Aires, Aude Villiers-Moriamé

    Le vacarme est assourdissant. Place de l'Obélisque, en plein centre de Buenos Aires, les manifestants tambourinent sur des poêles et des casseroles. C'est ce que l'on appelle un cacerolazo, une manifestation typiquement argentine. « 500% d'augmentation pour l'électricité, 500% pour le gaz... Je n'ai pas payé, explique à RFI Alberto Rubinstein, âgé de 67 ans. Il a eu une mauvaise surprise en ouvrant ses factures le mois dernier. On n'a pas suffisamment d'argent pour vivre. Je ne peux plus aider financièrement mes enfants ! C'est une situation qui nous affecte tous. »

    Paula Rodriguez, elle, est venue manifester en famille ce jeudi soir. « On gagne le même salaire que l'an dernier, et plus de la moitié passe maintenant dans nos factures d'électricité et de gaz. On ne s'en sort plus, nous explique -t-elle. Là où avant on pouvait mettre un peu de côté, aujourd'hui c'est impossible ».

    Une mesure difficile mais nécessaire : voilà comment le gouvernement de Mauricio Macri justifie ces augmentations. Mais pour Alejandro Bodart, député pour le Mouvement socialiste des travailleurs, il n'est pas question de toucher aux subventions publiques. « On ne devrait pas parler d'augmentation... Beaucoup de gens disent que les tarifs étaient trop bas. Mais on parle de droits là, s'indigne-t-il. C'est comme l'éducation et la santé. Les gens ont le droit d'avoir du gaz et de l'électricité. Et on devrait en garantir l'accès à tous ».

    Les manifestants espèrent que la justice leur donnera raison. L'augmentation du prix du gaz est pour le moment suspendue et la Cour suprême doit se prononcer sur la légalité de cette mesure d'ici la fin du mois.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.