GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 23 Mai
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
Dimanche 26 Mai
Aujourd'hui
Mardi 28 Mai
Mercredi 29 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Canada: Aaron Driver avait fait allégeance au groupe EI dans une vidéo

    media Des représentants de la Gendarmerie canadienne s'expriment devant la presse au lendemain de la mort d'Aaron Driver, qui avait prêté allégeance à l'Etat islamique dans une vidéo repérée par le FBI. AFP/Lars Hagberg

    Aaron Driver s'apprêtait à commettre un attentat à l'explosif, probablement dans un centre urbain fréquenté, quand il a été abattu mercredi 10 août. Dans une vidéo signalée par le FBI aux autorités de son pays, on le voit déclarer que le Canada a « une lourde dette à payer » en raison de sa participation au combat contre l'organisation Etat islamique.

    La police fédérale américaine avait donné l'alerte après avoir intercepté une vidéo dans laquelle un homme prête allégeance au groupe Etat islamique. L'individu y déclare notamment que le gouvernement du Canada a « une lourde dette à payer » en raison de sa participation à la coalition internationale qui combat l'organisation jihadiste.

    Les informations transmises par le FBI ont permis à la gendarmerie royale du Canada de se lancer aussitôt à la recherche d'un homme de 24 ans, Aron Driver, sur le point de commettre un attentat à l'explosif, probablement dans un centre urbain fréquenté.

    Déjà arrêté l'an dernier

    Ce 10 août, quand les forces d'élite de la gendarmerie canadienne arrivent devant le domicile du suspect, à 200 kilomètres au sud de Toronto, l'homme sort de chez lui pour s'engouffrer dans un taxi. L'assaut est donné. Aaron Driver a juste le temps de déclencher l'un des engins explosifs en sa possession avant d'être abattu.

    Aaron Driver, fils d’un militaire, faisait l’objet d’une surveillance par la police depuis qu’il avait été en contact avec un Britannique arrêté pour sa participation à un attentat en Australie, rapporte notre correspondante à Québec, Pascale Guéricolas. Il aurait aussi dialogué sur Internet avec deux membres du groupe État islamique, tués depuis par un drone en Syrie. Il avait été arrêté l'an dernier après avoir affiché son soutien au groupe Etat islamique sur les réseaux sociaux. Libéré en février dernier sous contrôle judiciaire, Aaron Driver portait un bracelet de surveillance électronique.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.