GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 24 Octobre
Vendredi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Les présidents du Venezuela et de Colombie annoncent l'ouverture de la frontière

    media Les présidents Santos (à droite) et Maduro (à gauche) annoncent la réouverture de la frontière entre la Colombie et le Venezuela, le 11 août 2016 à Puerto Ordaz. REUTERS/Carlos Garcia Rawlins

    Le président vénézuélien Nicolas Maduro et son homologue colombien Juan Manuel Santos se sont rencontrés dans l'Etat de Bolivar, au sud-est du Venezuela, pour évaluer la question de la frontière entre les deux pays, fermée depuis presque un an. Les deux hommes ont annoncé une réouverture progressive.

    Avec notre correspondant à Caracas,  Julien Gonzalez

    Cela fait presque un an jour pour jour que le passage entre le Venezuela et la Colombie est fermé, après décision du chef de l'Etat vénézuélien, pour lutter contre la présence de groupes paramilitaires et la contrebande - notamment d'aliments et d'essence.

    « Nous allons rouvrir la frontière de façon graduelle, ordonnée et contrôlée », a donc affirmé le président colombien aux côtés de son homologue vénézuélien ce jeudi. Nicolas Maduro a précisé que cette première phase de réouverture sera pour les piétons. Elle débutera ce samedi autour de cinq points de la frontière pendant 15 heures par jour.

    Depuis la fermeture, la situation est particulièrement critique dans cette zone. Le mois dernier, les images de ces milliers de Vénézuéliens qui se sont rués dans les magasins colombiens après avoir pu passer exceptionnellement la frontière pour la journée montraient à elles seules la tension qui règne au niveau de la frontière.

    « Nous pouvons ouvrir la frontière et ne pas répéter les erreurs du passé. » C'est ce qu'a déclaré ce jeudi le président colombien. Juan Manuel Santos a par ailleurs précisé qu'un document officiel sera remis aux habitants résidant des deux côtés de la frontière afin de « pouvoir contrôler qui entre et qui sort ».

    Prochaines réunions : les 17 et 23 août prochains. Il sera cette fois-ci question d'énergie. Les deux ministres concernés discuteront notamment de l'éventuelle création sur le territoire colombien de stations d'essence PDVSA, l'entreprise nationale pétrolière vénézuélienne.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.