GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Venezuela: la justice confirme la peine de prison de l’opposant Leopoldo Lopez

    media Des manifestantes tiennent une affiche représentant le leader de l'opposition Leopoldo Lopez, le 4 septembre 2015. AFP PHOTO/JUAN BARRETO

    Fondateur du parti d'opposition Voluntad Popular, Leopoldo Lopez est détenu depuis près de trente mois pour incitation à la violence lors des manifestations antigouvernementales de 2014. Son avocat et l'opposition dénoncent un procès politique.

    Leopoldo Lopez, une des figures de l'opposition vénézuélienne, a vu sa peine de 14 ans de prison confirmée par la justice ce samedi 13 août. Il avait déjà été condamné en 2015 pour incitation à la violence lors des manifestations antigouvernementales de 2014, qui avaient fait 43 morts. Son avocat et l'opposition dénoncent un procès politique.

    Leopoldo Lopez est incarcéré dans une prison militaire près de Caracas depuis près de trente mois. Les conditions de détention y sont sévères. Le dirigeant de l'opposition vit dans une cellule de 6 m2 en isolement total. Il lui est interdit d'écrire et le seul livre admis est la Bible.

    Contexte politique tendu

    Leopoldo Lopez, 45 ans, fondateur du parti Volontad Popular, a toujours nié avoir incité à la violence. Son épouse ne cesse de sensibiliser l'opinion publique internationale sur son cas. Mais malgré les critiques des Etats-Unis, de l'ONU et de l'Union européenne, la justice vénézuélienne, réputée proche du gouvernement, reste sur sa ligne dure. Par le passé, les autorités avaient déjà accusé Leopoldo Lopez d'avoir préparé un coup d'Etat avec l'aide des Américains.

    Le jugement intervient dans un contexte politique tendu. L'opposition est en train d'organiser un référendum pour chasser du pouvoir le président Nicolas Maduro, le dauphin d'Hugo Chavez. En attendant, le pays s'enfonce dans une crise économique sans précédent avec une inflation galopante et une pénurie d'aliments qui ont déjà provoqué des émeutes de la faim.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.