GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 20 Avril
Dimanche 21 Avril
Lundi 22 Avril
Mardi 23 Avril
Aujourd'hui
Jeudi 25 Avril
Vendredi 26 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Le Brésil lance une vaste campagne de vaccination contre la dengue

    media Le premier vaccin au monde autorisé contre la dengue va être testé à partir de ce dimanche au Brésil. NOEL CELIS / AFP

    Au Brésil, 500 000 personnes vont recevoir l'injection du premier vaccin au monde autorisé contre le virus de la dengue. Cette maladie a infecté plus d'un million de Brésiliens l'année dernière, et fait 863 morts.
     

    Avec notre correspondant à Rio de JaneiroFrançois Cardona

    Durant les six prochains mois, les habitants de 30 villes du sud du Brésil vont être les premiers à bénéficier massivement du premier vaccin contre la dengue, cette maladie virale, transmise par le moustique. Et contre laquelle aucun traitement préventif efficace n'était disponible jusqu'à présent.

    Plus de 500 000 habitants de l'Etat du Parana vont recevoir trois injections, tous les deux mois. Ils seront ensuite immunisés contre la dengue. Ce nouveau vaccin est produit par le laboratoire français Sanofi - qui affirme avoir dépensé plus d'un milliard d'euros dans sa recherche et son développement, sur plus de 20 ans.

    Selon les tests cliniques menés par le laboratoire, le vaccin permet de réduire de plus de 90% les cas graves de dengue. Il protège les deux tiers des individus vaccinés. Mais il ne convient pas aux enfants de moins de 9 ans.

    L'Etat du Parana va devoir débourser plus de 40 millions d'euros pour cette première campagne de vaccination. Mais le coût de la dernière épidémie a été chiffré à plus de 100 millions d'euros. Avec 65 000 personnes infectées. Et 61 morts.

    Le vaccin est également disponible dans d'autres hôpitaux et cliniques privées du Brésil - mais à un coût élevé, qui le rend inaccessible à une grande partie de la population.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.