GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Obama tire la sonnette d'alarme et réclame des fonds contre Zika

    media Le moustique «Aedes aegypti», ou moustique tigre, est responsable de la propagation du virus Zika. REUTERS/Paulo Whitaker

    Le président américain est de plus en plus inquiet de la propagation du virus Zika aux Etats-Unis, où plus de 2 000 personnes, dont 580 femmes enceintes seraient affectées. La Floride est l’Etat le plus touché, d’autant que la contamination y est désormais « locale ». Une vingtaine de malformations congénitales, la conséquence la plus dangereuse du Zika, ont déjà été diagnostiquées dans le pays. Dans son allocution hebdomadaire à la radio, Barack Obama a tiré la sonnette d’alarme et appelé les élus républicains à ne plus empêcher le déblocage de fonds pour lutter contre ce fléau qui a été détecté au Brésil il y a plus d’un an.

    Avec notre correspondant à New York,  Grégoire Pourtier

    Les élus du Congrès américain vont reprendre leurs travaux le 6 septembre et Barack Obama leur a donné une priorité : voter les financements pour lutter contre le virus Zika. En résumé, le président américain a expliqué que chaque jour supplémentaire à attendre que l’argent soit disponible retardait la prévention et la recherche, et mettait donc un peu plus les Américains en danger.

    Aujourd’hui, 2 000 personnes sont contaminées dans le pays, alors qu’Obama avait sollicité le déblocage de fonds d’urgence dès février. Mais le Congrès, à majorité républicaine, n’a jamais validé l’enveloppe de 1,9 milliards de dollars, proposant plutôt de prendre de l’argent sur le programme de Planning familial, ce que les démocrates ne pouvaient tolérer.

    → A (RE)ECOUTER : Priorité Santé consacré au virus Zika

    Puis cela a été les vacances parlementaires, sept semaines qui ont retardé le processus politique. Et seuls quelques dizaines de millions de dollars ont ainsi pu être affectés à la lutte contre Zika jusqu’à présent.

    Le virus, quant à lui, a continué de se propager, particulièrement en Floride, où l'on peut désormais l’attraper à cause des moustiques locaux. A la radio, Barack Obama a donc dû faire de la pédagogie, énumérant personnellement les techniques pour éviter les piqûres et vantant l’utilisation du préservatif pour empêcher la transmission sexuelle.

    → A (RE)COUTER : Zika : lutte contre l'épidémie à Miami

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.