GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 21 Septembre
Vendredi 22 Septembre
Samedi 23 Septembre
Dimanche 24 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 26 Septembre
Mercredi 27 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Venezuela: les généraux en mission papier toilette

    media Un soldat vénézuélien assure la sécurité dans un supermarché de San Antonio de Tachira, à la frontière colombienne, le 27 août 2015. George CASTELLANOS / AFP

    Le gouvernement vénézuélien a nommé dix-huit militaires hauts gradés pour superviser la production, la distribution et la commercialisation des biens de première nécessité qui manquent tant dans le pays. Ce rôle attribué aux militaires, lancé par le président Nicolas Maduro pour tenter d'enrayer la grogne sociale, a déjà plusieurs mois et se poursuit donc puisque la crise économique et alimentaire ne trouve pas d'issue.

    L'armée vénézuélienne se met en ordre de bataille contre un ennemi et un seul : la pénurie de produits alimentaires, d'hygiène et de médicaments. C'est le ministre de la Défense en personne qui prend la tête d'une grande mission d'approvisionnement.

    Généraux et contre-amiraux se partagent le terrain. L’un s'occupera de la chaine de production du riz, d'autres gradés se chargeront respectivement du riz, du sucre, des haricots et du maïs. Un général est assigné à l'approvisionnement en papier toilette, un autre prend la direction du secteur savon et dentifrice. Le secteur pharmaceutique revient à un général de division.

    Le président Maduro, menacé par l'opposition d'un référendum révocatoire, accuse le secteur privé de lui livrer une guerre économique et d'entretenir la crise en favorisant la spéculation et le marché noir. Les industriels vénézuéliens mettent en cause la faible production liée au contrôle des prix, au manque de devises pour importer les matières premières nécessaires. Le Venezuela dont l'économie dépend pour l'essentiel du pétrole est sévèrement touché affecté par la chute des cours.

    → Réécouter : « Le Venezuela paye sa forte dépendance pétrolière »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.