GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Au Chili, le prisonnier politique Krassnoff trouble Twitter

    media Durant une manifestation marquant la commémoration du coup d'Etat militaire en 1973 au Chili. Reuters

    Au Chili, le nom de Krassnoff était en tendance sur Twitter quelques jours après une nouvelle commémoration du coup d’État du 11 septembre 1973. Miguel Krassnoff est un des criminels de lèse-humanité les plus connus de la dictature chilienne. Il est derrière les barreaux depuis onze ans. Mais s’il lui reste encore plus de 260 ans à purger pour violations de droits de l’homme, il aurait pu bénéficier hier de la liberté conditionnelle…

    L’ex-brigadier Miguel Krassnoff a demandé, trois jours avant les 43 ans du coup d’État, à jouir d’une liberté conditionnelle auprès de la Cour d’appel de Santiago. Ce qui a fait bondir la plupart des internautes la semaine dernière (la plupart, parce qu’il y en a toujours qui soutiennent la dictature). Ce qu’a tenté Krassnoff ? Profiter d’un vide légal au Chili. Les prisonniers pour crimes de lèse-humanité sont considérés comme des criminels de droit commun, autrement dit ils peuvent bénéficier d'aménagement de leur peine, comme la liberté conditionnelle. Hier soir, la Cour a fini par refuser sa demande. Non seulement, Krassnoff n’a montré aucun regret de ses actes, mais il les nie pour la plupart, ce qui va à l’encontre des conditions requises pour une remise en liberté, a-t-elle déclaré. C’est donc un soulagement qui a parcouru les réseaux sociaux. Mais le problème reste entier…

    Sortir de prison plus vite que prévu

    Krassnoff va fait faire appel de cette décision devant la Cour suprême. Il est tellement connu qu’il est probable que la Cour suprême refuse également. Il est notamment responsable de l’opération Colombo, le crime de 119 opposants à la dictature. Mais des condamnés peu connus sont en train de faire la même chose que lui. Et ces derniers jours, l’un d’entre eux, le marin à la retraite Conrado Sesnic est sorti de prison. Autrement dit, des criminels de lèse-humanité qui en général n’avaient été condamné pour leurs crimes qu’à des peines dérisoires de 5 ou 10 ans de prison, souvent plus de 40 ans après les faits, finissent par sortir de prison plus vite que prévu.

    Punta Peuco, une prison luxueuse face aux prisons chiliennes normales

    C’est donc la colère qui domine pour les familles. Elles se savent toujours seules contre tous, en quelque sorte. Le retour à la démocratie en 1990 ne leur a pas permis d’obtenir justice, les politiques ont toujours manqué de volonté politique pour aller dans ce sens. Au début, par peur d’un nouveau coup d’État, aujourd’hui, on ne sait plus trop pourquoi. Il n’y a plus de risque de coup d’État. Les partisans de Pinochet continuent, eux, d’avoir pignon sur rue. La Chambre des députés a fait une minute de silence la semaine dernière en hommage aux gardes du corps d’Augusto Pinochet lors d’un attentat raté sous la dictature. Certains députés réclament la fermeture de la prison d’exception où purgent leur peine les prisonniers pour violations des droits de l’homme, Krassnoff compris. Punta Peuco est une prison luxueuse face aux prisons chiliennes normales. Et le gouvernement botte en touche. Cette commémoration d’un nouveau 11-Septembre (ce jour-là, au Chili, le gouvernement du président Salvador Allende était renversé par un coup d'Etat militaire) est donc bien amère pour les familles de victimes.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.