GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Les généraux et les leaders de la contestation au Soudan ont formé mardi un Conseil souverain de onze membres qui dirigera le pays au cours de sa transition de trois ans et trois mois vers un pouvoir civil. Le président du Conseil souverain, le général Abdel Fatah al-Burhan, prêtera serment demain.

    Dernières infos
    Amériques

    À la Une : Haïti meurtri par l'ouragan Matthew

    media Vue aérienne de la ville de Jérémie, frappée par l'ouragan Matthew, le 6 octobre 2016. REUTERS/Carlos Garcia Rawlins

    La presse nationale américaine notamment consacre une partie de ses Unes à cette catastrophe. Le New York Times, par exemple, met en Une une photo aérienne de la ville de Jérémie, dans le sud de l’île, la partie d’Haïti qui a le plus souffert. Une ville détruite, des maisons sans toits, une image apocalyptique qui fait plus penser à une zone de guerre qu’autre chose.

    La photo qui orne la Une du Washington Post est également très parlante. Un petit village de pêcheur proche de Corail dans le département de la Grande Anse. Des maisons totalement détruites, toujours submergées par la montée des eaux, des bateaux brisés. Une scène, là aussi, d’apocalypse.

    Le National met notamment en ligne un article sur la situation dans la région goâvienne : une région dévastée titre le quotidien qui a pu interroger le maire de Petit-Goâve. Ce dernier dresse un bilan encore provisoire : « 21 morts à Petit-Goâve, 7 à Grand-Goâve. Plus de 1 500 maisons endommagées à Petit-Goâve et cent-cinquante totalement détruites pour 1133 endommagées et 215 détruites à Grand-Goâve. Le bilan de l’ouragan Matthew dans la région goâvienne, quoique partiel, est déjà très lourd », estime Le National.

     
    L’aide humanitaire attendue en Haïti

    Des ONG et des pays amis d’Haïti, selon le site Alter Presse, ont promis de l’aide humanitaire. Hier, selon le ministre de l’intérieur vénézuélien, une cargaison de vingt tonnes d’aide humanitaire : denrées alimentaires non périssables, de l’eau, des couvertures, des draps et des médicaments, est partie du Venezuela.

    L’Union européenne et les États-Unis ont débloqué des enveloppes conséquentes, selon le site d’information. D’après le Washington Post, trois navires de la marine américaine, dont un bateau-hôpital, devraient arriver très prochainement.

    L’urgence est de mise. 21 000 personnes ont été évacuées et 350 000 ont besoin d’assistance, selon le bureau de coordination des Affaires humanitaires de l’ONU, cité par le quotidien. Huit nouveaux cas de choléra auraient été constatés ce qui fait craindre une nouvelle épidémie. Enfin, les dégâts matériels sont colossaux.

    La Floride prochaine victime de Matthew ?
     
    L’ouragan longe désormais la côte est des États-Unis où plus de deux millions de personnes ont été évacuées, bien qu’il ait été rétrogradé en catégorie trois, sur une échelle qui en compte cinq. Matthew a touché terre dans un premier temps en Floride et va remonter vers le nord (Géorgie et Caroline du Sud). La presse floridienne titre ce matin sur l’alerte et la menace que représente cet ouragan. Le Tampa Bay Times reprend notamment en Une une citation du gouverneur de l’État : « Cette tempête va vous tuer ». Une phrase destinée aux habitants qui n’ont pas souhaité quitter leur maison, ou qui n’ont pas eu connaissance des mesures d’évacuation. Rien que dans cet Etat, 1,5 million de personnes ont été évacuées. Cette phrase résume parfaitement les craintes que suscite Matthew.

    Cet ouragan « reste extrêmement dangereux », selon le centre américain de surveillance des ouragans. Son pouvoir destructeur a poussé les autorités américaines à appliquer avec vigueur le principe de précaution précise le Miami Herald. Durant cette journée de vendredi, Matthew qui se déplace à une vitesse de vingt kilomètres heure devrait « passer près ou au-dessus de la côte est de la péninsule de la Floride jusque dans la nuit de vendredi », toujours selon le centre américain de surveillance des ouragans, qui tient à préciser qu’il s’agit là du « plus puissant ouragan touchant cette zone depuis des décennies ».

    Enfin Matthew n’est plus la seule menace puisque la dépression Nicole est devenue un ouragan la nuit dernière. Il est passé en catégorie deux avec des vents soufflant jusqu’à 165 km/h, mais qui ne menaçait pas de terres habitées, selon le dernier bilan disponible du centre américain de surveillance des ouragans.

    Le prix Nobel de la paix décerné au président colombien Juan Manuel Santos
     
    Les grands quotidiens ont choisi de faire dans a sobriété sur leur site internet. El Tiempo, le journal fondé par le grand oncle de Juan Manuel Santos titre : « Historique : Juan Manuel Santos récompensé avec le prix Nobel de la paix ».

    « Santos gagne le prix Nobel », peut-on lire en Une de la revue d’investigation Semana avec à côté cet autre article intitulé « Désigné par l’Histoire ». Enfin en Une d’El Espectador « Santos remporte le prix Nobel : un clin d’œil international historique aux discussions avec les FARC ». Il faut préciser qu’avant la tenue du référendum de dimanche dernier, Santos et les FARC étaient les grands favoris pour être désignés prix Nobel de la paix. En attribuant ce prix malgré la victoire du « NON » dimanche dernier, le comité Nobel cherche peut-être à maintenir en vie un accord de paix chancelant. 

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.