GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 13 Août
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Aujourd'hui
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Dans Haïti, dévastée par l'ouragan Matthew, les habitants tentent de faire face

    media Haïti: à Cavaillon, dévasté par l'ouragan Matthew, les habitants tentent de récupérer ce qu'ils peuvent dans les décombres, le 6 octobre 2016. REUTERS/Andres Martinez Casares

    Outre les dégâts matériels, quelque 300 personnes ont perdu la vie dans la tempête tropicale qui a balayé Haïti, selon le sénateur Hervé Fourcand, qui conteste le bilan officiel d'une centaine de victimes. Le sud du pays, dont il est un élu, a été particulièrement touché et notamment la ville côtière des Cayes. Les habitants sont à pied d'œuvre pour sauver ce qui peut l'être dans leurs maisons dévastées et, face aux promesses d'aide des organisations internationales, se montrent sceptiques car ils ont en mémoire le fiasco de la gestion post-séisme en 2010.

    Les traces laissées par Matthew sont visibles dès que l'on quitte Port-au-Prince. Et plus on s'avance vers le sud de la péninsule de Haïti, plus les dégâts deviennent importants, rapporte nos envoyés spéciaux, Stefanie Schüler et Marc Kingtoph Casimir. Tous les champs de bananiers et autres cultures agricoles ont été détruits. Les troncs nus de cocotiers, dépouillés de toutes leurs feuilles, se dressent vers le ciel.

    Haïti: les arbres ont été dépouillés de leurs feuilles par l'ouragan Matthew. REUTERS/Andres Martinez Casares

    Nous avons croisé sur notre route quelques engins lourds qui tentent de dégager la chaussée des coulées de boue. A certains endroits des glissements de terrain semblent avoir provoqué de véritables avalanches de roches et de pierres. Dans la petite ville de Cavaillon, le marché n’est plus qu’un vaste terrain boueux. A quelques mètres, une foule entoure la dépouille d’un homme posée à même le sol.

    Nous avons ensuite longé la ville des Cayes pour nous diriger vers Port-Salut, puis Roche-à-Bateau (écoutez le reportage en bas de l'article), deux localités très prisées des touristes. A la nuit tombée, c'est un paysage apocalyptique que l'on a traversé : arbres pulvérisés, maisons détruites, maisons englouties par des vagues de dix mètres de hauteur. Et l'ensemble du réseau électrique est au sol.

    Sur la commune, d'après un recensement, il n'y a que 17 maisons qui auraient résisté à l'ouragan [alors que] la population compte 19 000 personnes... et dans le milieu de la ville. Dans les sections communales, personne ne sait ce que les gens sont devenus.

    Ecoutez le témoignage de cet habitant de Roche-à-Bateau, sur la côte Sud du pays. Richard Beauséjour est le directeur d'un hôtel ravagé par l'ouragan. 07/10/2016 - par Stefanie Schüler Écouter

    Partout, les habitants sont sous le choc. Une grande partie de la population dort à la belle étoile et personne ici ne sait de quoi demain sera fait. Aucune équipe d’évaluation ou d’aide humanitaire n’est encore arrivée jusqu’à eux.

    Les Haïtiens pour aider Haïti

    Jérémie après l'ouragan Matthew: l'une des craintes des autorités est que des épidémies, notamment de choléra, se déclarent aussi les corps sont-ils rapidement ensevelis. REUTERS/Carlos Garcia Rawlins

    Aux Cayes, les habitants sont déjà à pied d'œuvre pour réparer ce qui peut l'être, rapporte notre correspondante Amélie Baron. Alors que les promesses d'aide commencent à être formulées par les organisations internationales, les victimes de l'ouragan se montrent sceptiques car elles ont en mémoire le fiasco de la gestion post-séisme en 2010.

    Les pieds dans la boue, au milieu des troncs d'arbres abattus sur des dizaines de maisons, les habitants du quartier Sous Roche travaillent tous pour replacer sur leurs toits les quelques tôles qui ont pu être récupérées. Cette solidarité, c'est la solution pour Chéry Junior Jétro : « Je crois que pour sortir de la terrible situation dans laquelle on est, il faut une collaboration totale de tous les Haïtiens, parce que si on laisse la société continuer comme avant, à chaque désastre naturel, il y aura beaucoup d'autres victimes et de dégâts, donc on doit se battre pour trouver une solution quand même. »

    Les Haïtiens pour aider Haïti, c'est le crédo de Gédéon Dorfeuille, qui est plus que critique face à l'aide étrangère : « Le travail, c'est à nous de le commencer avant tout. Je ne crois pas en l'aide internationale. Après le séisme, on a dit que 6 milliards avaient été dépensés mais six ans après, Port-au-Prince n'a pas changé. L'aide dont on a besoin, c'est pas l'argent mais du matériel. Et surtout pas l'armée comme ça s'est passé le jour d'après le séisme quand le peuple avait besoin d'eau potable. Et qu'est-ce qu'on a vu ? Les Américains débarquer avec leurs armes. »

    Dans leur quartier dévasté, les sinistrés s'activent sans attendre. Ni l'aide de l'Etat ni celle surtout donc de l'international.

    Ouragan Matthew: lessive à Cavaillon dans les eaux boueuses après le passage de la tempête. REUTERS/Andres Martinez Casares

    Reportage
    A Roche-à-Bateau, un paysage de désolation après le passage de Matthew 07/10/2016 - par Stefanie Schüler Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.