GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 20 Août
Lundi 21 Août
Mardi 22 Août
Mercredi 23 Août
Aujourd'hui
Vendredi 25 Août
Samedi 26 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Harcèlement sexuel: la Gendarmerie royale du Canada présente ses excuses

    media La Gendarmerie royale, qui comprend la célèbre police montée, est une institution au Canada. AFP PHOTO / CARL COURT

    La Gendarmerie royale du Canada vient de présenter ses excuses à plusieurs centaines d’employées, victimes de harcèlement sexuel de la part de leurs collègues masculins depuis plusieurs décennies. Cette démarche constitue un précédent pour cette institution, longtemps décriée pour son attitude sexiste.

    Avec notre correspondante à Montréal, Pascale Guéricolas

    Pendant des années, Janet Merlo a été harcelée sexuellement par ses supérieurs et ses collègues de la Gendarmerie royale du Canada. Et pendant des années, elle s’est tue. Jusqu’à ce que cette situation intenable provoque l’échec de son mariage et la plonge dans une dépression profonde.

    En 2012, cette femme courageuse a bravé sa hiérarchie et osé porter plainte. Depuis, d’autres policières et agentes administratives, qui vivaient le même enfer, se sont associées à sa cause. Une autre femme de la Gendarmerie royale a, elle, lancé un recours collectif. Elle a regroupé les plaintes de centaines d’employée, humiliées ou qui n’avaient pu progresser dans l’institution tout simplement parce qu’elles étaient des femmes.

    Confrontée à plusieurs procès potentiels, la Gendarmerie royale, une institution qui compte près de 30 000 employés à travers le pays et comprend la célèbre police montée, a offert un règlement à l’amiable. Des centaines d’employées féminines vont recevoir une compensation pour les dommages subis. La facture devrait s’élever à 70 millions d’euros au moins.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.