GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Al Gore apporte son soutien à Clinton et appelle les Américains à aller voter

    media Al Gore au côté de la candidate démocrate Hillary Clinton, à Miami, le 11 octobre 2016.

    La campagne électorale continue dans un climat tendu dans le camp républicain. Donald Trump et son parti sont en guerre ouverte et rivalisent de communiqués peu amicaux. Hillary Clinton monte dans les sondages. Elle a reçu mardi 11 octobre le soutien du militant pour l'environnement et ancien vice-président Al Gore. Les deux candidats faisaient campagne hier dans l'Etat très disputé de Floride, qui vient d'être touché par l'ouragan Matthew.

    Avec notre correspondante à Washington,  Anne-Marie Capomaccio

    Al Gore est un homme très discret. Sa présence auprès d'Hillary Clinton mardi avait attiré de nombreux jeunes, venus écouter le spécialiste de l'environnement, sans doute plus que le militant politique. L'ancien vice-président en a profité pour donner, à la lumière de son expérience, une leçon de civisme.

    On se souvient qu'il avait fallu un mois en 2000 pour déclarer George Bush vainqueur, tant le scrutin était serré. « Votre vote compte vraiment. Vous pouvez me considérer comme la preuve vivante de ces paroles. Ceux qui ont moins de 25 ans ne doivent pas se souvenir de l'élection de 2000 et de ce qui s'est passé ici en Floride. Mais croyez-moi, ce fut une élection très serrée », a-t-il insisté.

    → A (RE)LIRE : Présidentielle américaine : Trump a-t-il déjà perdu la bataille ?

    Donald Trump aussi faisait campagne en Floride mardi, mais sur un tout autre ton. Le candidat, furieux contre son parti qui ne le soutient plus vraiment, s'est répandu en messages sur la déloyauté des élus conservateurs, expliquant toutefois qu'il se sent désormais « libéré des chaînes qui l'entravaient, pour mener enfin la campagne de son choix ». Mais reconnaissant que les démocrates, unis, ont un avantage sur lui.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.